Yodelice : "C'était épouvantable de finir l'album" posthume de Johnny Hallyday

Yodelice : "C'était épouvantable de finir l'album" posthume de Johnny Hallyday©Coadic Guirec, BestImage

Fabien Gallet, publié le 16 octobre

À quelques jours de la sortie de l'ultime disque du Taulier, vendredi 19 octobre 2018, la presse a pu écouter la dizaine de titres de "Mon pays c'est l'amour" lors d'une conférence organisée lundi 15 octobre. Maxim Nucci, alias Yodelice, s'y est exprimé, revenant sur la genèse difficile de cet album.

En compagnie du manager Sébastien Farran, mais sans Laeticia Hallyday, Maxim Nucci, producteur, musicien et ami de Johnny, s'est confié avec émotion au cours de cette conférence de presse organisée par Warner, la maison de disques du rockeur disparu fin 2017.

"On a beaucoup pleuré en le finissant"

"L'enregistrement s'est étalé sur un an", a expliqué le musicien de 39 ans avant de se souvenir : "Quand on a commencé, c'est le moment où il a appris qu'il était malade. Moi, j'étais tétanisé. (...) Lui, il a entrepris avec énergie et de manière très positive." Et d'ajouter : "À aucun moment il ne nous a fait sentir que cet album c'était son dernier album."

Malgré cet entrain, le cancer a emporté Johnny Hallyday avant qu'il ne puisse achever son 51e disque, laissant à ses musiciens dont Yodelice le soin de le terminer. Une expérience ô combien douloureuse pour ce dernier. "C'était épouvantable de finir l'album, très difficile de travailler sur sa voix, sur ses textes qui prenaient d'un coup un autre sens. Je n'aurais jamais cru vivre quelque chose d'aussi difficile en faisant de la musique", a avoué Maxim Nucci avant de déclarer : "On a beaucoup pleuré en le finissant."

Les fans du Taulier pourront enfin écouter "Mon pays c'est l'amour" dans la nuit de jeudi à vendredi 19 octobre. Le disque, tiré à 800 000 exemplaires, un record selon Le Parisien, sera disponible dès 00h01 dans certains magasins.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.