Yannick Noah n'est pas un "délinquant fiscal" pour la justice

Yannick Noah n'est pas un "délinquant fiscal" pour la justice
Le chanteur a remporté un procès qu'il avait intenté à un homme politique l'ayant qualifié de "délinquant fiscal".

publié le 5 décembre

Le chanteur a remporté un procès qu'il avait intenté à un homme politique l'ayant qualifié de "délinquant fiscal".

Si Yannick Noah a eu quelques démêlées avec le fisc, il n'est pas pour autant un "délinquant fiscal". C'est ce qu'a déclaré la cour d'appel de Paris, qui a condamné le sénateur UMP Pierre Charon, qui avait utilisé ce terme pour désigner le chanteur. L'homme politique est ainsi condamné a verser 1000 euros d'amende avec sursis, conformément à la décision de première instance datant de juillet 2013, ainsi qu'à publier un communiqué judiciaire dans le titre de presse choisi par l'ancien tennisman et à lui verser un euro symbolique de dommages et intérêt.

Lors d'une interview accordée à France Inter en 2012, Pierre Charon avait déclaré à l'égard de Yannick Noah - engagé aux côtés de François Hollande : "On ne peut pas être donneur de leçons et en même temps avoir son pognon planqué à l'étranger. La République exemplaire, on se fout de notre gueule là-dessus ! Il ne faut pas inviter un délinquant pour faire couverture de son meeting"

Entre 1988 à 1993, Yannick Noah se déclarait résident fiscal en Suisse, seulement, le fisc français estime que le chanteur n'a pas rempli les conditions nécessaires pour prétendre à cette résidence pour l'année 1993. L'interprète de "Ma Colère" a cependant refusé de payer un redressement fiscal d'environ un million d'euros, contestant la décision du fisc. Depuis, le chanteur est toujours en litige avec l'administration fiscale.

Le 2 juin dernier, Yannick Noah publiait l'album "Combats ordinaires". Le chanteur est en tournée jusqu'en juin prochain pour présenter sa nouvelle production studio.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.