Victoires de la musique : qui sont les grands gagnants ?

Victoires de la musique : qui sont les grands gagnants ?©Coadic Guirec, BestImage

, publié le 15 février

Pour la toute première fois, les Victoires de la musique ont eu lieu en l'absence totale de public. Dans cette ambiance particulière, Stéphane Bern et Laury Thilleman ont sacré les artistes qui ont fait remuer la France tout au long de l'année 2020.

C'est le soir du vendredi 12 février 2021, que la Seine Musicale a accueilli les 36èmes Victoires de la musique. Maintenue malgré la crise sanitaire, cette édition a été marquée par l'absence de public, remplacé pour l'occasion par des figurants. Présentée par Laury Thilleman et Stéphane Bern, cette cérémonie a rendu hommage aux artistes et au monde du spectacle, frappés de plein fouet par les répercussions de la pandémie de la Covid-19 suite à la mise en place des interdictions de rassemblements et fermetures des salles de spectacle. Malgré la morosité ambiante, l'humeur était à la fête, et les musiciens, chanteurs, et chanteuses qui ont marqué l'année passée ont vu leurs efforts récompensés par les précieux trophées. Voici les noms de celles et ceux qui ont brillé lors de cette belle soirée.

Voici les noms de celles et ceux qui ont triomphé lors de la 36ème édition des Victoires de la Musique :

Meilleur artiste masculin



Benjamin Biolay

Meilleure artiste féminine



Pomme

Révélation masculine



Hervé

Révélation féminine



Yseult

Meilleur album de l'année :



Benjamin Biolay pour "Grand prix"

Meilleure chanson originale :



Grand Corps Malade et Camille Lellouche pour Mais je t'aime

Meilleure création audiovisuelle :



Julien Doré pour le clip de Nous, réalisé par Brice Vdh

Chanson la plus streamée de l'année :



Ne reviens pas de Gradur et Heuss l'Enfoiré avec 101 millions de streams au total

Une cérémonie traversée par des messages forts

Le grand vainqueur de cette édition 2021 des Victoires de la musique, c'est de loin Benjamin Biolay. L'interprète de Comment est ta peine a en effet raflé deux des prix les plus prestigieux : celui du meilleur album de l'année, ainsi que le prix de l'artiste masculin de l'année. Monté sur scène pour recevoir l'un de ces deux prix, le chanteur a tenu à adresser un message à Roselyne Bachelot, ministre de la culture : "Ça n'a pas été une année très victorieuse pour la musique. Dans cette année de silence, a suivi un silence que j'ai trouvé assez étourdissant des pouvoirs publics et des gens qui sont censés être nos ministres de tutelle par exemple, et j'attends qu'on nous écoute un petit peu."

Autres artistes, autres messages forts : les chanteuses Pomme et Yseult ont quant à elle pris la parole pour dénoncer le harcèlement et les discriminations dans l'industrie de la musique. "Le chemin est long en tant que femme noire, le chemin est long en tant que femme grosse, en tant que femme oubliée de la société, de la culture, il est sinueux mais on va y arriver", a notamment martelé Yseult, très émue, lorsqu'elle a reçu le prix de la révélation féminine de l'année. En guise de conclusion Jean-Louis Aubert a souhaité terminer la soirée sur une note d'espoir en lançant : "La musique, c'est pas fini !"

Les commentaires sont désactivés pour cette page.