Thomas Dutronc : comment il a réuni des invités prestigieux sur son nouvel album

Thomas Dutronc : comment il a réuni des invités prestigieux sur son nouvel album©SYSPEO/SIPA, Sipa

, publié le 20 mars

Jeudi 19 mars 2020, dans l'émission L'équipée sauvage diffusée sur Europe 1 et animée par Matthieu Noël, l'artiste de 46 ans s'est confié sur la genèse de son prochain disque baptisé "Frenchy". Un nouvel opus sur lequel figurent de nombreuses collaborations avec des artistes prestigieux.

Initialement prévue le vendredi 20 mars 2020, la sortie du cinquième effort du fils de Jacques Dutronc et Françoise Hardy a été décalée au 5 juin du fait de la crise sanitaire mondiale liée à l'épidémie de Covid-19. Quand bien même, le musicien a honoré l'interview prévue au micro d'Europe 1 et en a dit plus sur les duos qu'il s'est offert sur ce nouveau disque de reprises de standards de la chanson.

"Des petits miracles"

Sur "Frenchy" apparaissent effectivement de grands noms à l'image du rockeur Iggy Pop et de la chanteuse de jazz Diana Krall avec lesquels Thomas Dutronc reprend C'est si bon, titre composé par Henri Betti en 1947, mais aussi Billy Gibbons, chanteur et guitariste du groupe ZZ Top, qui donne de la voix et offre un joli solo sur La vie en rose. Le musicien français a également invité la chanteuse de jazz sud-coréenne Youn Sun Nah, les Américaines Stacey Kent et Haley Reinhart ou encore l'acteur Jeff Goldblum, grand amateur de jazz.

Mais comment le frenchie a-t-il réussi à réunir une telle pléiade d'artistes ? "Ça a été la partie un peu complexe. C'est vraiment par relation parce que quand on contacte les managers - ce sont des gens qui sont tellement sollicités les stars mondiales -, les demandes passent à la trappe. Donc en fait il faut avoir un lien privilégié", a d'abord expliqué Thomas Dutronc, au téléphone, sur Europe 1. Et de préciser : "Jeff Goldblum c'est parce que je l'avais croisé chez Michel Drucker. Pour le chanteur de ZZ Top, Billy Gibbons, on lui a proposé, il a écouté le truc. Sa femme a été danseuse à Paris étant jeune, elle lui a dit : 'Ça me rappelle Paris, c'est super !'"

"C'est un peu des petits miracles d'avoir ces invités prestigieux", a finalement concédé le fils Dutronc précisant toutefois avoir essayé d'avoir "beaucoup d'autres" noms, pas forcément célèbres (du moment que le talent était là), mais sans succès.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.