Téléphone : "Corine a été extrêmement bien dédommagée" selon Jean-Louis Aubert

Téléphone : "Corine a été extrêmement bien dédommagée" selon Jean-Louis Aubert©Lecoeuvre Phototheque/ABACAPRESS, Abaca

, publié le 25 février

Au micro d'Europe 1, le chanteur qui présentera dès mars 2020 son nouveau disque baptisé "Refuge" avec une tournée des Zéniths s'est confié sur les relations conflictuelles entre Corine Marienneau, l'ex-bassiste de Téléphone, et les autres musiciens du groupe réunis en 2015 sous le nom Les Insus.

Dimanche 23 février 2020, Jean-Louis Aubert participait à l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie animée par Isabelle Morizet. L'occasion pour le chanteur de revenir sur les années Téléphone - séparé en 1986 - ou encore sa rencontre avec Mick Jagger, le leader des Rolling Stones qui l'avait prévenu qu'avec une fille en son sein, le groupe se déchirerait.

"C'était un peu comme les marins, s'ils voulaient traverser l'Atlantique. Ils disaient : 'Surtout pas de fille sur le bateau'", a précisé celui qui sera de passage au Zénith de Paris les 23 et 24 avril prochains avec son "OLO TOUR".

"Ce qui nous aurait tous rendus heureux, c'est un sourire et des bras ouverts"

"À cette époque-là, c'était vraiment emblématique d'être avec un groupe de garçons comme ça, c'était vraiment chouette et un signe d'égalité et de libération. Mais ça n'a pas dû être facile tous les jours pour Corine, effectivement", a toutefois concédé Jean-Louis Aubert, avant de préciser, portant un regard sur la fin de Téléphone : "C'est resté un truc compliqué, mais est-ce que, à l'intérieur d'elle-même, il n'y a pas quelque chose de compliqué aussi ? Je pense que oui..."

Et l'interprète de Voilà c'est fini de poursuivre : "Peut-être qu'entre garçons, avoir un espèce de 'passer l'éponge' et de s'entendre et d'avoir un petit peu de bienveillance avec le temps qui passe et de dire 'Quand même on est bien ensemble, on a vécu des choses trop passionnelles.'"

Une philosophie que Corine Marienneau n'aurait visiblement pas adoptée. Ainsi n'a-t-elle pas participé à la reformation du groupe sous le nom Les Insus, entre 2015 et 2017. "On a senti qu'il y allait avoir des problèmes juridiques alors l'avocat nous a conseillé de continuer avec ce nom", a confié le chanteur avant de révéler : "Disons que Corine a été extrêmement bien - à mes yeux - dédommagée, mais... c'est pas ça qui rend heureux." Et l'acolyte de Louis Bertignac de conclure : "Ce qui nous aurait tous rendus heureux, c'est un sourire et des bras ouverts mais ça n'a pas été le cas." De son côté l'ex-bassiste avait assuré en 2015 sur France 2 à propos de des trois musiciens : "Ils ne veulent pas que je revienne."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.