Stromae : la tournée mondiale est "un challenge"

Stromae : la tournée mondiale est "un challenge"
Alors que le chanteur devait prendre une pause, il décide finalement d'aller parcourir le monde. Une grande tournée est prévue à partir de mars : "un challenge".

publié le 19 février

Alors que le chanteur devait prendre une pause, il décide finalement d'aller parcourir le monde. Une grande tournée est prévue à partir de mars : "un challenge".

La pause attendra. Alors que Stromae devait prendre un peu de temps pour lui, il sera finalement en tournée internationale à partir du 16 mars. Lors d'une interview accordée à RTL, le chanteur s'est confié à ce sujet : "Ce sera surtout l'Afrique, les Etats-Unis, côte Est, côte Ouest, un petit peu en Amérique du Sud et peut-être - gros peut-être - en Asie. L'année passée nous a servi de leçon pour agencer les choses de manière plus humaine. Ça m'attriste de ne plus être en face de francophones. Mais bon c'est aussi un challenge supplémentaire. On est en face de personnes qui ne comprennent rien à ce que je dis et ça, ça redonne la niaque."

Stromae est désormais libre de tout engagement avec sa maison de disques, Universal Music, et se fait déjà courtiser. La major, dirigée par Pascal Nègre, semble vouloir garder le chanteur, comme l'a expliqué le patron du label Mercury (appartenant à Universal Music), Olivier Nusse, lors d'un entretien rapporté par BFM TV : "Nous avons de très bon rapports avec Stromae. Nous aimerions le garder, et discutons en ce sens avec lui".

Stéphane Le Tavernier, patron de Sony Music France, semble lui aussi intéressé par Stromae : "Si Stromae cherche une maison de disques, il est le bienvenu. Il a potentiel international important, et nous avons pu développer ce type de potentiel avec des artistes comme Zaz. Surtout, Stromae redonne un grand intérêt au texte, comme Fauve, Brigitte ou Julien Doré, en inventant un style qui est totalement en phase avec l'époque, d'où son succès." Un professionnel qui préfère garder l'anonymat analyse la situation : "C'est un choix difficile. D'un côté, quand un artiste vit un succès pareil, il est en symbiose avec sa maison de disques durant toute la promotion, la tournée... D'un autre côté, Universal a plus accompagné ce succès qu'autre chose, et aurait pu être plus offensif à l'international".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.