Sheila : "les gens se foutent de mon dernier disque"

Sheila : "les gens se foutent de mon dernier disque"©Abaca

Sébastien Jenvrin, publié le 18 août

Dimanche 16 août, Sheila fêtait son 70e anniversaire. Pour l'occasion, elle a accordé une interview à La Parisienne, dans laquelle elle évoque le rapport qu'elle entretient avec ses différentes périodes.

Dans l'esprit de nombreux Français, qui dit Sheila, dit automatiquement L'école est finie, Vous les copains, Les Rois mages, Les gondoles à Venise ou encore Spacer. Des tubes yé-yé et disco associés aux années 60 et 70. Pourtant, la carrière de la Française, qui fêtait ses 70 printemps dimanche 16 août, s'étend aujourd'hui sur cinq décennies et son dernier album, Solide, date de 2012. Si Sheila avoue ne plus chercher "absolument à enregistrer un disque, mais plutôt une collaboration, une idée, un projet qui va faire grandir", elle éprouve toujours autant de désir à jouer devant son public. "La scène, en revanche, j'en ai vraiment envie", explique-t-elle dans les colonnes de La Parisienne, alors qu'elle a fait une dizaine de dates cet été et reprendra la route des concerts fin octobre.

Ce qui l'enchante le plus ? Faire plaisir à son public, même si, bien sûr, cela passe par interpréter inlassablement ses vieux tubes. "C'est vrai que Vous les copains, je la chante surtout pour faire plaisir aux gens, avoue Sheila. Si je ne faisais que ce dont j'ai envie, je me contenterais de mon dernier album ! Ce serait de l'égoïsme. Les gens viennent pour Les Rois mages et Spacer, qui ont bercé leur enfance, ils se foutent de mon dernier disque. Mais quand je fais Les Rois mages en version salsa, je m'éclate. La version originale, elle me sort par les trous de nez."

Sur toutes les périodes artistiques qu'elle a connues, Sheila porte forcément un regard plus tendre sur ses débuts. "Mais celle qui m'a le plus remplie, confie-t-elle, c'est la fin des années 1970 et le début des années 1980, avec mon départ aux Etats- Unis, ma collaboration avec Nile Rodgers (NDLR, leader du groupe Chic) et Keith Olsen (producteur de Fleetwood Mac, Pat Benatar), puis ma rencontre avec Yves (Yves Martin, son producteur et compagnon actuel)." Trente ans avant les Daft Punk, Sheila collaborait effectivement avec Nile Rodgers sur son tube Spacer. "Ce qui me touche, c'est de faire partie de son histoire, raconte-t-elle. Dans tous ses concerts, il joue Spacer. Il ne m'a pas oubliée, je suis sa petite soeur."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.