Roméo Elvis : "Je suis très ambitieux"

Roméo Elvis : "Je suis très ambitieux"©Robin Psaila, Abaca

Fabien Gallet, publié le 28 mars

Le 12 avril 2019, le rappeur originaire de Belgique, frère de la chanteuse Angèle, sortira son tout premier album. Un disque baptisé "Chocolat" qu'il évoque dans un long portrait brossé par Les Inrocks, en kiosque depuis le 27 mars.

Après la sortie de "Brol", le premier disque d'Angèle, sacré "album révélation de l'année" lors des Victoires de la musique 2019, c'est au tour de son frère Roméo Elvis de débarquer dans les bacs.

À cette occasion, le rappeur de 26 ans s'est confié aux Inrocks et a évoqué la genèse de "Chocolat", ses rencontres, son succès ou encore ses acouphènes, avec un soupçon d'ego totalement assumé.

"Je suis sensible au regard des autres"

"J'aime avoir la lumière sur moi, qu'on me regarde", confiait Roméo Elvis aux Inrocks début 2018. Un an plus tard, rien n'a changé. "Je suis sensible au regard des autres. J'aime bien avoir des avis extérieurs", assure-t-il au magazine. Pour autant, pas question de demander l'avis de ses parents sur sa musique. "Je ne leur montrais jamais mes devoirs. Je leur montrais un résultat, et j'étais d'autant plus fier ! Ils glissent parfois des remarques... Ma daronne sur le fait que je parle souvent de ma b*te, mais sans me le dire frontalement. Je pense qu'ils se disent parfois que je vaux mieux que ça. Ils attendent moins de vulgarité", estime celui qui interprète Tout oublier avec sa petite soeur.

Ces textes n'ont pourtant pas freiné les artistes présents sur le disque à paraître mi-avril parmi lesquels -M- ou encore Damon Albarn, leader de Blur et Gorillaz que l'on ne présente plus, qui ont accepté de collaborer avec lui. "Ce sont des fantasmes, des artistes avec lesquels je rêvais de faire des feat. Mon label m'a proposé de les contacter. Je n'osais pas du tout le faire, j'avais trop peur qu'on me dise non", se souvient Roméo Elvis.

Conscient de son succès, le Belge garde les pieds sur terre même s'il le crie haut et fort : "Je suis très ambitieux." Et de préciser : "Là, j'atteins Bercy (il sera de passage à l'Accorhotels Arena de Paris le 26 mars 2020, ndlr) ! À chaque fois je gravis des échelons. Je vois les choses comme Mario. Je ne suis pas encore arrivé au château de Peach !" Seul bémol ? Ses acouphènes. "Si j'arrête la musique, il faut que je trouve quelque chose qui me fasse oublier mes acouphènes...", conclut-il.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.