Retour d'Oasis : Noel Gallagher aurait refusé 100 millions de livres selon Liam

Retour d'Oasis : Noel Gallagher aurait refusé 100 millions de livres selon Liam©Agence BestImage, BestImage

, publié le 5 février

Pas un mois ne passe sans que la fratrie terrible du rock britannique ne fasse parler d'elle. Dernier épisode en date, une série de tweets signée Liam Gallagher, mardi 4 février 2020, dans laquelle ce dernier révèle que son frère a décliné une offre conséquente pour reformer Oasis.

Bon nombre de fans d'Oasis espèrent encore et toujours que Noel et Liam Gallagher enterrent enfin la hache de guerre et annoncent le retour du groupe culte séparé en 2009 dans les coulisses du festival Rock en Seine.

La déception perdure et vient même de s'amplifier un peu plus avec les dernières révélations de Liam Gallagher.

"Quelqu'un a un single à promouvoir"

Sur son compte Twitter, le chanteur qui a sorti, le 31 janvier dernier, le clip du titre Once dans lequel joue un certain Éric Cantona (le footballeur jouait pour Manchester United, équipe rivale de celle soutenue par les Gallagher à savoir Manchester City), a assuré que son frère avait refusé un gros chèque pour remettre Oasis sur les rails. "On nous a offert 100 millions de livres (plus de 117 millions d'euros, ndlr) pour une tournée. Encore insuffisant pour cette âme gourmande", a-t-il écrit ce mardi 4 février.

Juste avant de lâcher cette info, il lançait plein d'ironie, toujours sur Twitter : "Nous sommes de retour ensemble, Noel Gallagher étant frappé et riche il le fait pour rien, moi je suis un connard désespéré et j'ai niqué tout le reste pour lui, je le fais pour l'argent, comme vous le savez."

Sans surprise (et avec moins de second degré), Noel Gallagher a répondu aux accusations de son frère. "À toutes les personnes qui pourraient s'inquiéter : je ne suis au courant d'aucune offre de quiconque pour une somme d'argent afin de reformer le légendaire groupe de rock'n'roll mancunien Oasis", a écrit l'interprète de Blue Moon Rising avant de conclure : "Je suis bien conscient que quelqu'un a un single à promouvoir, c'est peut-être là que réside la confusion." Un point partout la balle au centre.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.