Renaud : pourquoi il a fait le choix d'écrire "très vite" son nouvel album

Renaud : pourquoi il a fait le choix d'écrire "très vite" son nouvel album©Agence, BestImage

, publié le 25 novembre

Moins d'une semaine avant son retour dans les bacs le 29 novembre 2019, le chanteur français s'est confié au Journal du Dimanche, évoquant le processus créatif de ce 17e effort.

Le 29 novembre prochain, Renaud sera de retour avec 12 chansons inédites. Baptisé "Les Mômes et les enfants d'abord", ce nouveau disque sera consacré à l'enfance, la "patrie" du chanteur comme il l'a lui-même expliqué au JDD dimanche 24 novembre.

Un album qui débarque seulement trois ans après "Toujours debout", l'un des plus gros cartons de l'année 2016 sorti, lui, sept ans après "Molly Malone - Balade irlandaise". Une attente plutôt courte pour les fans de l'interprète de Mistral gagnant qui ne doit rien au hasard.

"Le temps file"

Auprès du JDD, Renaud a en effet confié avoir souhaité ne pas tarder pour sortir ses nouveaux titres. "J'ai 67 ans, le temps file, je ne peux plus me permettre de sortir un disque tous les dix ans", a concédé celui qui a produit le dernier album de Dave avant de préciser : "Je l'ai écrit très vite, en huit jours." Pourtant, comme l'a rappelé l'artiste, son état de santé était loin d'être au beau fixe : "J'étais mal en point après une chute d'escalier. J'avais les deux poignets cassés, mais je me levais à 5 heures du matin et je pondais un à trois titres par jour."

Un rythme effréné qui ne lui a visiblement pas déplu, au contraire : "Je me suis régalé. Cet album, je l'ai aussi fait pour aller de l'avant après les disparitions successives de mon frère et de ma mère au début de l'année. Travailler m'a permis de chasser mes idées noires."

Seule petite ombre au tableau selon Le Parisien qui a eu l'occasion d'écouter "Les Mômes et les enfants d'abord", dont le premier single, Les animals, est d'ores et déjà disponible à l'écoute : une voix "abîmée" qui "saute aux oreilles et fait mal au coeur". Mais pas de quoi s'inquiéter selon Renaud : "Je rassure la presse de caniveau, qui m'a collé les pires malheurs du monde (...). Le foie va bien, les poumons sont certes un peu encrassés mais je respire bien mieux depuis une petite opération de la carotide. J'aime bien l'idée du phénix qui renaît de ses cendres."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.