"J'écris pour avoir quelque chose à chanter", raconte Maxime Le Forestier

"J'écris pour avoir quelque chose à chanter", raconte Maxime Le Forestier©Guillaume Gaffiot, BestImage

Émilie Nougué, publié le 16 août

Le chanteur était ce 15 août 2018 dans l'émission Laissez-vous tenter sur RTL. Il a évoqué son rapport avec sa voix, depuis sa jeunesse jusqu'à aujourd'hui.

"J'étais dans une chorale quand j'étais encore soprano, J'avais une voix à la Jean-Baptiste Maunier jeune", commence par se souvenir Maxime Le Forestier, en faisant référence à la vedette du film "Les Choristes". Puis, il y a eu la mue, "qui est toujours un moment difficile". Et l'interprète de San Francisco et Né quelque part a fini par avoir la voix de baryton qui a fait son succès. "C'est une voix qui ne monte pas très haut, qui peut avoir une certaine efficacité dans les graves", explique-t-il.

Le plaisir de chanter

Contrairement à de nombreux chanteurs, qui ont d'abord des idées de textes puis cherchent à les mettre en musique, Maxime Le Forestier pense d'abord au chant. Il explique : "C'est le chant qui m'amène à l'écriture. Je n'écris pas parce que j'ai quelque chose à dire mais j'écris parce que j'ai quelque chose à chanter."

Pour lui, chanter est "un plaisir absolument extraordinaire". Et s'il n'aime pas toujours sa voix, qu'il trouve tout de même parfois "harmonieuse", il a été rassuré par un compliment que lui avait fait un jour Jean-Jacques Goldman. "On n'imite pas le velours", lui avait répondu ce dernier alors que Maxime Le Forestier se demandait pourquoi personne ne l'imitait.

S'il n'a pas sorti de disque récemment, l'artiste de 69 ans chante en duo avec Eddy Mitchell dans "La même tribu volume 2", et en solo dans "Souchon dans l'air volume 2".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.