Qui est Bilal Hassani, candidat de la France à l'Eurovision 2019 ?

Qui est Bilal Hassani, candidat de la France à l'Eurovision 2019 ?©Coadic Guirec, BestImage

Fabien Gallet, publié le 28 janvier

Samedi 26 janvier 2019 était diffusée sur France 2 la finale de Destination Eurovision, programme visant à élire celui ou celle qui représentera la France à Tel Aviv en mai prochain. L'heureux vainqueur n'est autre que Bilal Hassani.

Ils étaient huit à espérer décrocher leur billet pour l'Eurovision. C'est finalement Bilal Hassani qui est sorti victorieux grâce au titre Roi et au soutien du public. Il s'envolera donc pour l'Israël dans quelques mois afin de défendre les couleurs de la France. Portrait.

De The Voice Kids à Destination Eurovision

Si sa voix vous dit quelque chose, ce n'est pas un hasard. Le jeune chanteur de 19 ans a participé en 2015 à la deuxième saison de The Voice Kids. Grâce à son interprétation de Rise Like a Phoenix de Conchita Wurst, il intègre l'équipe de Patrick Fiori avant d'être éliminé pendant l'épreuve des battles. Une défaite qui ne l'a pas découragé. Les années ont passé et Bilal Hassani a continué le chant. Notamment sur YouTube où il partage des vidéos de reprises ou de chansons personnelles, et cultive son look. Un look qu'il assume, à l'image de son orientation sexuelle. En effet, le jeune homme fait son coming-out en 2017. L'année suivante, il est sélectionné pour participer à Destination Eurovision. On connaît la suite.

Cible des critiques sur Internet

"On me disait que je venais d'Internet, que là, c'était de la télé, que ça ne marcherait pas... Et les gens ont voté, j'en suis tellement content !", s'est réjouit l'interprète de Roi face aux médias, le soir de sa victoire. "C'est la meilleure réponse aux haters, à toutes les personnes qui m'ont dit que je n'avais pas une place dans l'industrie musicale française, qui m'ont dit 'T'es un mec, t'as une perruque, ça va pas marcher' ou 'Tu ne sais pas chanter'", a-t-il ajouté. Il faut dire que Bilal Hassani doit faire face à la haine de certains internautes. "Il y a beaucoup de choses qui pourraient m'affaiblir et me donner l'impression que je devrais arrêter ou me brider, m'auto-censurer", a-t-il confié à Laurent Delahousse le 27 janvier 2019 sur le plateau de 20h30 le dimanche.

Face à ces critiques virulentes, Bilal Hassani reste de marbre. Son objectif ? Se concentrer sur l'Eurovision. Qu'attendre, alors, de sa future performance en Israël ? "Je n'aime pas trop refaire la même chose plusieurs fois et je suis très fan de réorchestrations. J'aimerais bien apporter quelque chose de beaucoup plus épique parce qu'on parle à 200 millions de personnes qui regardent l'Eurovision en direct", a-t-il déclaré en conférence de presse.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.