Quand le rappeur Gradur prend un cadre du FN en auto-stop

Quand le rappeur Gradur prend un cadre du FN en auto-stop©Marechal Aurore/ABACA, Abaca

Clara Lemaire, publié le 1 février

Un jeune secrétaire départemental du Front National s'est retrouvé dans la voiture du rappeur Gradur, alors qu'il faisait de l'auto-stop pour se rendre en Picardie.

Très populaire auprès des fans de rap, Gradur a fait un joli buzz sur la toile en postant sur Snapchat sa rencontre avec Eric Richermoz, un secrétaire départemental FN de la somme, qui cherchait à rentrer dans sa région en auto-stop après avoir passé une journée en commission au Conseil régional des Hauts-de-France. Les deux jeunes gens ont fait un bout de chemin ensemble, sans connaître leur identité respective.

"Tu es le fils de Manuel Valls !"

"T'as pas peur de monter avec des noirs et des arabes ?" L'accueil est pour le moins déstabilisant lorsque Eric Richermoz, 24 ans, entre dans la voiture de Gradur. Pourtant entre la star du rap et le cadre du FN - rebaptisé Edouard pour l'occasion - le courant passe tout de suite. La tenue du jeune homme, un costume cravate tiré à quatre épingles, tape tout de suite dans l'oeil du rappeur. Il en est sûr : "Edouard" est un politicien. "On t'a reconnu, t'es le fils de Manuel Valls !", lui balance-t-il en riant. "Il va récurer les chiottes de l'Assemblée nationale pendant cinq ans", répond le frontiste, loin de se démonter face aux punchlines de Gradur.

Très à l'aise, il exécute même un "Dab" (mouvement de danse popularisé par Paul Pogba) sur une chanson de Gradur, qu'il dédiera au Premier ministre à sa sortie de la voiture. Une rencontre sous le signe de la franche rigolade, où "les vannes ont fusé de part et d'autres", comme l'a confié Eric Richermoz au Courrier Picard.

"C'est un bon souvenir"

"C'était un bon moment. Je ne connaissais pas Gradur (...) et il ne me connaissait pas. J'ai découvert la suite sur internet", a-t-il ajouté. Habitué des covoiturages le jeune homme a expliqué au quotidien que les échanges avec de parfaits inconnus pouvaient "parfois être très légers", d'où sa parfaite nonchalance avec le rappeur. "J'aime m'amuser, comme les jeunes de mon âge ! J'avais vu que Gradur filmait et diffusait sur Snapchat, mais je pensais que cela aurait été vu par quelques amis à lui. Je ne savais pas qu'il avait une telle audience, conclut-il. Nous avons bien ri pendant ce trajet, c'est un bon souvenir et cela se voit."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.