Quand la musique soigne les vignes malades

Quand la musique soigne les vignes malades©Thierry RYO, Adobe Stock

Solène Filly, publié le 1 juillet

La solution pour protéger les vignes des maladies résiderait-elle dans un air de musique ? C'est en tout cas la technique qu'a décidée d'employer le chasselas de Moissac AOP.

On savait déjà que la musique adoucissait les moeurs, mais elle aurait aussi un effet bénéfique sur les vignes. En effet, le chasselas de Moissac AOP, dans le Tarn-et-Garonne, a décidé d'expérimenter la technique dite génodique afin de protéger son raisin sur 40 ha. Ici, pas de Chopin ou de Beethoven, mais des morceaux créés sur mesure afin de reproduire les "mélodies des protéines", comme l'a expliqué Hervé Bonnet, président de Genodics Aquitaine, à 20 Minutes : "(Elles) stimulent les défenses de la plante et inhibent au contraire celles des parasites, en l'occurrence un champignon, qui l'attaquent."

Une méthode qui permet à la fois à la vigne de se défendre, mais qui favorise aussi "la reconstitution du bois par la plante".

Satisfaits ou remboursés

Depuis le mois de mai, six haut-parleurs sont donc installés dans des exploitations à Moissac et à Cazes-Mondenard. Alimentés par des panneaux solaires, ils diffusent chaque jour à 8h et à 19h une mélodie de 8 minutes. Au Parisien, Julien Custody, l'un des chasselatier qui a accepté de tester cette technique, a indiqué : "J'ai rencontré dans un salon l'entreprise Genodics Aquitaine, qui commercialise ces boîtes à musique. Cela m'a d'abord fait sourire. Mais il y a un tel enjeu à trouver une alternative pour combattre les maladies du bois de nos vignes que j'ai eu envie d'essayer."

Sûre de sa méthode, Aquitaine Genodics s'est d'ailleurs engagée à rembourser l'investissement des propriétaires si la santé des ceps ne s'améliore pas grâce à cette cure musicale, soit 18 000 euros. Objectif ? Faire baisser la mortalité des vignes de 30 à 70% en un an. Affaire à suivre...

Les commentaires sont désactivés pour cette page.