Pourquoi le guitariste de la Garde républicaine est devenu une star ?

Pourquoi le guitariste de la Garde républicaine est devenu une star ?©Xavier Laine, Getty Images

Fabien Gallet, publié le 16 juin

Mardi 13 juin 2017, lors du match amical opposant la France à l'Angleterre au Stade de France, l'un des membres de la Garde républicaine a volé la vedette aux footballeurs.

Le maréchal des logis-chef Jean-Michel Mekil est devenu en l'espace de quelques minutes une véritable rockstar. Ce tromboniste de la Garde républicaine s'est en effet illustré devant les quelques 80 000 personnes venues assister à la rencontre entre les Bleus et l'équipe de football d'Angleterre.

Ce n'est pas pour sa performance sur la Marseillaise que le musicien a marqué les esprits. En effet, pour rendre hommage aux victimes des attentats de Manchester et de Londres survenus le 22 mai et le 3 juin 2017, l'orchestre de la Garde a interprété le titre culte du groupe Oasis, Don't Look Back in Anger, sorti en 1995. Jean-Michel Mekil a alors troqué son trombone contre une guitare et un micro.

Invité au concert de U2 et Noel Gallagher

Une performance parfaite du tube des frères Gallagher qui a très vite fait le tour des réseaux sociaux. "J'ai conscience d'avoir vécu un moment unique dans ma vie", a déclaré à l'AFP ce gendarme de 43 ans avant de partager ses influences : "Quand j'avais 12, 13 ans, mes favoris étaient U2, The Cure, Simple Minds... Et plus tard, j'ai adoré la vague brit-pop. Mes préférés ? Oasis, Blur, Suede."

Le musicien a finalement eu la bonne surprise d'apprendre qu'il serait invité à assister au concert de U2 mi-juillet prochain au Stade de France, dont la première partie est assurée par... Noel Gallagher. "C'est extraordinaire! Être dans le public pour écouter leurs chansons c'est tellement énorme !", a-t-il conclu.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.