Pour Bruce Springsteen, Donald Trump est un "abruti" qui fait "honte" à son pays

Pour Bruce Springsteen, Donald Trump est un "abruti" qui fait "honte" à son pays©Look Press Agency, Abaca

Sébastien Jenvrin, publié le 26 septembre

Alors qu'il fêtait ses 67 ans le 23 septembre, The Boss s'est entretenu avec le magazine Rolling Stone évoquant le candidat républicain américain dans des termes peu glorieux.

À 67 ans, Bruce Springsteen n'a rien perdu de sa verve militante, ni de son regard aiguisé sur la société américaine. Le rockeur qui publiera demain sa première autobiographie, Born to Run (éd. Albin Michel), a accordé une longue interview au magazine Rolling Stone, dans laquelle il s'exprime pour la première fois sur les élections présidentielles. Un sujet sur lequel on ne l'a pas entendu cette année, le chanteur ayant fait le choix de ne pas prendre part à la campagne, alors qu'il avait soutenu publiquement Barack Obama en 2008 et 2012.

Rock et politique, un mariage vain ?

S'il ne s'est pas engagé en faveur d'Hillary Clinton, la candidate démocrate en lice pour succéder à Obama, le rockeur n'en est pas pour autant moins séduit par sa campagne. Il explique surtout que cela n'influencera pas forcément le vote des électeurs. "Je pense que vous avez un impact limité en tant qu'artiste, interprète ou musicien", affirme l'interprète de Born in the U.S.A., tout en précisant qu'il choisira "le moment opportun" pour prendre éventuellement part à cette campagne. "Je ne pense pas que les gens apprécient les musiciens pour leur sens politique", poursuit-il.

Donald Trump, cet "abruti"

Ce dont on peut être sûr - mais qui pouvait imaginer l'inverse - c'est que Bruce Springsteen ne votera pas pour Donald Trump. Pour le rockeur, "la République est assiégée par un abruti. Et c'est tragique", explique-t-il dans les colonnes du magazine américain, en faisant référence au candidat républicain. "Les idées qu'il défend sont extrêmement dangereuses - le nationalisme blanc et le mouvement de la droite alternative", poursuit-il. Au problème complexe de la crise, "Trump donne des réponses simplistes et même fallacieuses", estime The Boss, qui explique que "cela peut sembler très attrayant pour certains". Invité vendredi 23 septembre dans l'émission Skavlan, diffusée en Norvège et en Suède, le rockeur a déclaré : "Je ne pense pas qu'il va gagner, mais le fait même qu'il soit candidat est une grande honte si vous êtes un Américain."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.