Pomme : la chanteuse dénonce le harcèlement dans l'industrie musicale

Pomme : la chanteuse dénonce le harcèlement dans l'industrie musicale©Cyril Moreau, BestImage

, publié le 12 février

Alors qu'elle s'apprête à assister une nouvelle fois à la cérémonie des Victoires de la Musique, la chanteuse Pomme a publié une lettre ouverte dans laquelle elle dénonce les violences sexistes et sexuelles dans l'industrie musicale, et fait part du harcèlement dont elle a été victime.

Mediapart a publié le 11 février 2021 une lettre ouverte rédigée par Pomme. Dans ce texte, la chanteuse de 24 ans, de nouveau nommée aux Victoires de la Musique, lève le voile sur le harcèlement qu'elle a subi au cours de sa vie. Avec ce témoignage, la jeune artiste affirme sa volonté de "ne plus laisser régner la peur" et souhaite que "la vérité et la justice se fassent entendre".

"De mes 15 à mes 17 ans, j'ai été manipulée, harcelée moralement et sexuellement, sans en avoir conscience à cette époque évidemment. J'ai été l'objet de quelqu'un, façonnée selon ses fantasmes et déviances psychologiques", commence par révéler Pomme, dénonçant par ailleurs les dérives d'un "système d'oppression dangereux" qu'elle compare à une "cage". La chanteuse poursuit : "J'ai été manipulée jusqu'à en perdre totalement confiance en moi, confiance si fébrile à cet âge là. Être un adulte de 30 ans face à une adolescente de 16 ans et la briser. Réussir à lui faire croire qu'elle est le problème, en la sexualisant, en la rabaissant, en la contrôlant. Partir en marchant à pieds joints sur les débris d'une santé mentale détruite. Ne plus jamais donner de nouvelles."

"Malgré les accusations, les plaintes, ils sont en couverture des magazines"

Plus loin, Pomme explique qu'elle a mis du temps à réaliser ce dont elle avait été victime et à "y attribuer les mots justes". Si l'interprète de Ceux qui rêvent prend la parole aujourd'hui, alors qu'elle est désormais entourée d'"humains bienveillants", c'est parce qu'elle sait que son histoire n'est pas "un cas isolé" : "J'écris cette lettre pour toutes les personnes qui n'ont pas encore trouvé cet espace dans lequel se reconstruire (...) cet été, @MusicToo a recueilli plus de 300 témoignages de harcèlement, agressions et viols, réalisés dans 98% des cas par des hommes sur des femmes. Il y a donc un grand nombre d'hommes qui évoluent dans cette industrie en étant des harceleurs, des agresseurs, des violeurs. Un nombre que personne ne peut imaginer."

L'artiste à la voix douce s'adresse ensuite à ceux qui ne comprennent pas les témoignages postés sur les réseaux sociaux : "'Pourquoi les femmes ne portent pas plainte ? Pourquoi dénonce-t-on les coupables sur Instagram ?' (demande Jean-Bernard, 57 ans). Parce que la justice les acquitte, mesdames et messieurs. (...) Parce que malgré les accusations, les plaintes, ils sont en couverture des magazines, ils sont à la télé, ils occupent des postes d'avantages, ils flottent au-dessus des lois." Une prise de parole forte et bouleversante.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.