Patrick Bruel répond aux critiques sur son album hommage à Barbara

Patrick Bruel répond aux critiques sur son album hommage à Barbara©Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 21 décembre

Avec la sortie de son album hommage à Barbara, Très souvent, je pense à vous, dans les bacs depuis le mois de novembre, Patrick Bruel ne s'attendait pas à un tel torrent de critiques. Agacé, il a tenu à remettre les choses en place dans une interview pour le magazine TV Mag.

Après une tournée à guichets fermés en 2014 pour son dernier album, Lequel de nous, Patrick Bruel vient de sortir Très souvent, je pense à vous, un disque en hommage à la mythique chanteuse Barbara, décédée en 1997. "Ma mère m'a fait découvrir (Barbara) quand j'avais 8 ans" explique Patrick Bruel à TV Mag "et la chanson Madame m'a plu immédiatement ! Je l'ai vue pour la première fois au Théâtre des Variétés en 1974" raconte-t-il. "Je l'ai rencontré à Mogador dans sa loge en 1990 et, quelques soirs plus tard, le soir de mon premier Zénith, Barbara m'adresse un fax : 'Je pense souvent à vous avec force et tendresse'"confie-t-il.

Un coup de foudre musical transformé aujourd'hui en un hommage criant de sincérité, mais qui se retrouve sous le feu des critiques. Et pour cause, s'attaquer au répertoire de Barbara, à qui l'on doit des chefs-d'oeuvre comme L'Aigle Noir, n'est pas chose aisée, et est plutôt mal perçue par les puristes de la chanteuse. Loin de se laisser déstabiliser, Patrick Bruel a tenu à mettre les choses au point : "à un moment, il faut désacraliser les icônes. Respect ne veut pas dire peur mais pudeur (...) Si on n'a pas le droit de faire ça, on ne joue plus Hamlet, on ne joue plus Liszt" a-t-il déclaré sans retenue.

Pourtant, l'interprète de Casser La Voix l'admet lui-même, il a beaucoup de mal à envisager les chansons de Barbara chantées par d'autres, "mais le principe d'une oeuvre, c'est de pouvoir être interprétée par d'autres artistes, que ce soit une pièce de théâtre ou un morceau de musique" affirme-t-il dans les pages du magazine Le Point, "Je serais très content de faire connaître Barbara à ceux chez qui ce nom ne dit rien, notamment chez les jeunes" poursuit-il.

Véritable passeur auprès des jeunes générations, il avait déjà fait l'expérience grâce à l'album Entre Deux, sorti en 2002 et sur lequel il reprenait de nombreux succès des années 1930 à 1950. Avec Mon Amant de Saint Jean, il avait fait danser les plus petits comme les plus grands grâce à une nouvelle version de la célèbre valse musette.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.