Nirvana, Eminem, Elton John... Des milliers d'enregistrements ont brûlé en 2008

Nirvana, Eminem, Elton John... Des milliers d'enregistrements ont brûlé en 2008©Jeff Kravitz, Getty Images

, publié le 12 juin

Plus de dix ans après un incendie survenu aux studios Universal à Hollywood, une enquête du New York Times révèle que des centaines de milliers d'enregistrements, parfois inédits, ont été réduits en cendres, contrairement à ce qu'assuraient à l'époque les patrons de la maison de disques.

"Un important incendie s'est déclaré, dimanche 1er juin, dans les studios Universal à Los Angeles, ravageant un plateau d'enregistrement, des décors de films célèbres et une attraction consacrée à King Kong, avant d'être en grande partie maîtrisé au bout de douze heures", écrivait L'Obs en 2008 avant de citer le président d'Universal Studios, Ron Meyer : "Rien d'irremplaçable n'a été perdu."

Des déclarations mensongères à en croire une récente enquête menée par le New York Times et publiée le 11 juin 2019 qui révèle que bon nombre d'enregistrements musicaux ont brûlé ce jour-là.

"Le plus grand désastre de l'histoire de l'industrie musicale"

"C'était le plus grand désastre de l'histoire de l'industrie musicale - et presque personne ne le savait", assure le célèbre journal. Et pour cause, après l'incendie, les dirigeants font la lumière sur les pertes vidéos mais se gardent bien d'évoquer la disparition d'un colossal trésor musical, notamment pour ne pas s'attirer les foudres des artistes concernés. En outre, le New York Times, s'appuyant sur un rapport confidentiel datant de 2009, révèle que près de 500 000 masters recordings ont disparu. Un véritable drame puisque ces derniers constituent les enregistrements originaux des morceaux, à partir desquels d'autres disques vinyles, CD, MP3 et tous les autres enregistrements sont créés.

Parmi les chansons perdues (dont de nombreuses inédites), des bandes retraçant l'histoire de la musique, des années 1940 aux années 2000. Aucun genre n'a été épargné, du jazz (Louis Armstrong, Billie Holiday, Duke Ellington...), au blues (B.B. King, Ray Charles...) en passant par le rock de toutes les époques (Chuck Berry, Buddy Holly, Aerosmith, Nirvana, Police, Elton John,Guns N' Roses, Nine Inch Nails...) et le rap (Snoop Dogg, 2Pac, Eminem, 50 Cent...).

Plusieurs artistes ont réagi à ces révélations notamment R.E.M. qui, sur Twitter, a indiqué tout faire pour "savoir ce qui s'est passé et connaître l'effet éventuel sur la musique du groupe". De son côté l'ex-bassiste de Nirvana, Krist Novoselic s'est montré fataliste quand un fan lui a demandé ce qu'il advenait des masters de l'album "Nevermind" : "Je pense qu'ils sont perdus pour toujours." Reste à savoir si la maison de disques sortira enfin de son silence.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.