Marilyn Manson, "voix de la raison" ?

Marilyn Manson, "voix de la raison" ?©PacificPressAgency, BestImage
A lire aussi

Anthony Vincent, publié le 27 novembre

Le Révérend, en concert à l'AccorHotels Arena le 27 novembre 2017 à Paris, a expliqué à Paris Match comment il est passé d'"ennemi public n°1" au statut de sage.

Cela fait plus de vingt ans que l'Amérique puritaine abhorre Marilyn Manson. Surtout depuis le 20 avril 1999, jour où survient une terrible tuerie au lycée Columbine, dans le Colorado. Deux adolescents armés jusqu'aux dents tirent sur leurs professeurs et leurs camarades avant de se donner la mort, le tout soi-disant habillés de t-shirts à l'effigie de l'icône du métal industriel. Très vite, le chanteur a été brandi par les médias, à tort, comme le maître à penser des tueurs, marquant au fer rouge la suite de sa carrière.

"Je ne suis pas très rock'n'roll"

Mais depuis l'élection de Donald Trump, l'artiste s'offre un retour en grâce, notamment avec son nouvel album "Heaven Upside Down", qu'il avait d'ailleurs teasé par une vidéo suggérant une décapitation de l'actuel président des États-Unis. Dans un entretien publié par Paris Match le 27 novembre 2017, Brian Warner s'épanche sur son nouveau statut : "Je ne suis plus l'ennemi public n°1. Le poste est tenu par le nouveau chef du pays. Je suis curieusement devenu une certaine voix de la raison. Je trouve cela plutôt drôle."

Peintre, galeriste, caviste et acteur, l'homme ne se contente pas d'être Marilyn Manson : "J'aime embrasser ce personnage, même si parfois je sens que je n'arrive pas à sa hauteur. À la maison, quand je prépare la pâtée de mon chat, je ne suis pas très rock'n'roll, je suis qui je suis."

 
0 commentaire - Marilyn Manson, "voix de la raison" ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]