Liam Gallagher demande à son frère Noel de reformer Oasis

Liam Gallagher demande à son frère Noel de reformer Oasis©AGENCE / BESTIMAGE, BestImage

Fabien Gallet, publié le 20 juillet

Depuis le split survenu dans les coulisses du festival Rock en Seine à Saint-Cloud en 2009, les fans d'Oasis rêvent que leur groupe préféré se reforme. Une idée qui trotte de plus en plus dans la tête de l'ex-frontman, Liam Gallagher.

Voilà près de dix ans que les frères Gallagher ont pris des chemins différents. Mais Liam vient de prouver qu'il est prêt à enterrer définitivement la hache de guerre.

Ce jeudi 19 juillet 2018, le chanteur a en effet posté un message à destination de son grand frère, lui proposant de reformer Oasis, le groupe qui leur permis de s'offrir le statut de rockstar dans les années 1990.

"Reformons le grand O"

Fidèle à lui-même, Liam Gallagher - dont le premier album solo, "As You Were", est sorti en 2017 -, a mêlé provocation et humour pour faire part de sa lubie sur Twitter. "Écoute Rkid (surnom souvent donné à un frère ndlr), j'ai entendu dire que tu faisais des concerts où les gens ne peuvent pas boire d'alcool. C'est le truc le plus bizarre que tu aies fait, mais je te pardonne", a-t-il écrit en se moquant avant de poursuivre plus sérieusement : "Maintenant, reformons le grand O (sous-entendu Oasis, ndlr) et arrêtons les c**neries. Je paye ma tournée LG x." L'interprète des tubes Wonderwall, Supersonic ou encore Some Might Say a ensuite renchéri en postant un simple "Cmon" soit "allez" en français.

Ce n'est pas la première fois que Liam Gallagher prouve qu'il souhaite reformer Oasis. "Si Noel descend de son piédestal, s'il revient dans le business, je suis prêt. (...) S'il change d'avis et décide de reformer Oasis, donne-moi cinq minutes et je serai sur scène. La balle est dans son camp", assurait-il dans une interview au Parisien en 2017.

Reste à savoir si le principal intéressé daignera répondre à son frère par l'affirmative. En attendant, celui-ci sera de passage en solo au festival Lollapalooza à Paris, ce dimanche 22 juillet 2018, pour défendre son troisième disque, "Who Built the Moon ?".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.