Lana Del Rey chante contre les fusillades qui endeuillent les États-Unis

Lana Del Rey chante contre les fusillades qui endeuillent les États-Unis©Backgrid UK, BestImage

Fabien Gallet, publié le 8 août

"Profondément affectée" par les nouvelles tueries qui ont eu lieu sur le territoire américain, la chanteuse a partagé sur les réseaux sociaux une nouvelle chanson baptisée Looking for America.

Il y a ceux qui pleurent, ceux qui consolent, ceux qui restent coi et ceux qui expriment publiquement leur opinion. Lana Del Rey fait partie de ces derniers. Après les fusillades qui ont eu lieu à El Paso (Texas) et Dayton (Ohio), les 3 et 4 août 2019, faisant plus d'une trentaine de victimes et de nombreux blessés, l'interprète de Video Games a écrit une chanson de circonstance.

À la recherche de sa "propre version de l'Amérique"

Dévoilé via une vidéo postée sur Instagram le 6 août dernier et visionnée 1,4 millions de fois, ce nouveau morceau fait donc directement écho aux fusillades qui font régulièrement couler le sang aux États-Unis. "Je cherche encore ma propre version de l'Amérique / Une Amérique sans armes à feu, où le drapeau peut flotter librement / Pas de bombe dans le ciel / Juste des feux d'artifice...", chante Lana Del Rey, accompagnée à la guitare par Jack Antonoff, membre du groupe Fun, épinglant subtilement la politique de Donald Trump.

En légende, l'artiste américaine de 34 ans a tenu à apporter quelques précisions. "Je sais bien que je ne suis pas une femme politique et je ne cherche pas à le devenir, donc excusez-moi d'avoir une opinion, mais après toutes les fusillades qui se sont succédé ces derniers jours et qui m'ont très profondément affectée, je voulais juste publier cette vidéo filmée par notre ingénieure Laura il y a 20 minutes", a-t-elle expliqué avant de préciser : "Je vais l'appeler Looking for America."

Cette chanson ne devrait toutefois pas figurer sur le futur sixième album de Lana Del Rey, "Norman Fucking Rockwell", à paraître le 30 août prochain. Un disque très attendu porté par le single Mariners Apartment Complex ou encore par une reprise du titre Doin' Time du groupe Sublime, sur lequel Jack Antonoff officie d'ailleurs comme producteur.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.