Kanye West dévoile un premier extrait de son nouvel album

Kanye West dévoile un premier extrait de son nouvel album©Mok Yui/PA Wire/ABACA, Abaca

, publié le 1 juillet

Kanye West revient quelques mois après son album "Jesus is King" et signe un single pour annoncer son nouvel album. Le titre de Kanye West et de Travis Scott Wash Us in the Bloodrésonne fort alors que les États-Unis connaissent des manifestations à travers tout le pays pour défendre la cause afro-américaine avec "Black Lives Matter".

Kanye West revient moins d'un an après "Jesus is King", en pleine crise sociale aux États-Unis à la suite notamment de l'arrestation et du décès de George Floyd provoqué par la police. On retrouve sur ce titre des deux beaux-frères à la fois l'aspect religieux avec le terme "wash us", "lavez-nous" que Kanye West embrasse pleinement, mais aussi la référence au sang qui coule aux États-Unis.

Le clip est logiquement violent. Tout démarre avec les images amateur d'une arrestation, s'ensuivent des extraits de jeux vidéo, de violence, de survol de drone américain, d'incendie. Les maux se suivent sur une instrumentale grinçante comme les textes le suggèrent : "Drop this for the thugs (Ah). Know I grew up in the mud (Huh). The top is not enough. Wash us in the blood (Ah)" traduit "Laissez tomber pour les voyous. Sache que j'ai grandi dans la boue. Le sommet ne suffit pas. Lavez-nous dans le sang".

Il a trouvé sa Voie

Kanye West qui a pris un virage serré vers la religion (le christianisme) continue sur les voies du Seigneur en signant un single et un clip à la fois pour promouvoir pour son prochain album "God's Country", ou "Le pays de Dieu", épaulé de Travis Scott, "Wash Us in the Blood". Le dernier album d'octobre 2019 de Yeezus, surnom historique du mari de Kim Kardashian, est sans équivoque.

Le rappeur de Chicago devenu milliardaire implore aussi le Saint-Esprit, ici le "Holly Spirit" à descendre sur Terre pour leur venir en aide. Il a en plus annoncé couvrir les frais de scolarité de la fille de George Floyd, Gianna, ainsi que d'autre familles victimes de violences policières.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.