Justin Timberlake fait revivre Prince le temps du Super Bowl

Justin Timberlake fait revivre Prince le temps du Super Bowl©Christopher Polk, Getty Images

Fabien Gallet, publié le 5 février

Si le résultat du match était attendu avec impatience dans la nuit du dimanche 4 au lundi 5 février 2018 (les Eagles ont vaincu les Patriots), la mi-temps, institution marquée par des spectacles dantesques, l'était tout autant. Cette année, Justin Timberlake était chargé du show.

Une performance livrée 14 ans après un second passage marqué par le scandale du "Nipplegate". Le chanteur américain avait fait les gros titres en mettant à nu le sein de Janet Jackson.

Hier, au contraire, l'époux de Jessica Biel n'a pas fait d'esclandre et s'est contenté de faire le boulot sans prendre de risque. Pink a chanté l'hymne américain sous état grippal avant le début de la rencontre puis Justin Timberlake a mis le feu durant le petit quart d'heure qui lui était réservé.

Un hommage à Prince et puis c'est tout

Au total, le chanteur américain a offert un medley d'une dizaine de chansons, débutant son show avec Filthy, le premier single de son dernier album "Man of the Wood" sorti le 2 février dernier. Puis, face à plus de 60 000 spectateurs, le chanteur a enchaîné avec son tube Rock Your Body, bravant des problèmes de micro dissimulés par une piste audio et oubliés par des chorégraphies millimétrées. Suivront SexyBack, Cry Me a River ou encore Suit & Tie, titre sur lequel Justin Timberlake a invité à le rejoindre le marching band de l'Université du Minnesota. Mais c'est une fois assis derrière son piano que l'artiste de 37 ans a marqué le plus grand coup en rendant hommage à Prince, la star de la pop originaire de Minneapolis.

L'ex de Britney Spears a en effet interprété I Would Die 4 U en duo avec le chanteur décédé en 2016, lequel, contrairement aux rumeurs lancées quelques heures avant le show, n'a pas eu le droit à son hologramme. Ce dernier était simplement présent via une vidéo (un passage du film "Purple Rain") projetée sur une immense toile. Un bel hommage avant une conclusion festive sur le titre Mirrors et le tube incontournable Can't Stop the Feeling!, au cours de laquelle Justin Timberlake est monté dans les gradins et en a profité pour prendre un selfie avec un adolescent, depuis devenu star des réseaux sociaux.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.