Johnny Hallyday oublié des Victoires de la Musique ? La raison dévoilée

Johnny Hallyday oublié des Victoires de la Musique ? La raison dévoilée©STR/ASA-PICTURES, Abaca

Solène Filly, publié le 7 février

Le 21 janvier 2019, les fans du Taulier ont eu la mauvaise surprise de découvrir que le chanteur ne faisait pas partie des nommés aux Victoires de la Musique. Aurait-il été snobé ? À Paris Match, la présidente de la cérémonie est revenue sur cette affaire.

Avec plus d'un million d'exemplaires de "Mon pays, c'est l'amour" vendus depuis le mois de novembre 2018, l'on pouvait s'attendre à voir le nom de Johnny Hallyday figurer parmi les nominations des 34e Victoires de la Musique. Pourtant, il n'en est rien.

Une absence qui a forcément été très remarquée et par les fans du chanteur, et par ses proches, comme David Hallyday qui exprimait son étonnement au micro de RTL le 20 janvier dernier.

"Il y a toujours des mystères comme ça", avait indiqué l'interprète de Tu ne m'as pas laissé le temps, avant d'ajouter : "En tout cas, pour l'album, je trouve ça très surprenant. Il faudrait poser la question." Alors que la cérémonie se tiendra ce vendredi 8 février et sera retransmise en direct sur France 2 à partir de 21 heures, Paris Match a justement interrogé la présidente des Victoires de la Musique, Natacha Krantz, à ce propos.

"Mon rôle n'est pas de juger le palmarès"

"(Johnny Hallyday) a toujours été un grand ami des Victoires et en a remporté plusieurs", commence-t-elle par indiquer avant de souligner le succès de "Mon pays, c'est l'amour" : "Cela a été un phénomène de ventes exceptionnel." Cependant, les règles sont les règles. "Les 600 votants ne l'ont pas placé parmi les trois premiers", a-t-elle ajouté avant de conclure : "Mon rôle n'est pas de juger le palmarès."

Toujours à Paris Match, Natacha Krantz a également indiqué qu'elle s'attache à représenter "au mieux la diversité musicale française". Ce qui passe, par exemple, par la création cette année d'un nouveau trophée pour l'album rap de l'année : "La moitié de la production française vient de la scène urbaine. L'enjeu est d'être en phase avec le marché. D'autant que, à la télévision, il n'y a pas de musique électro, de rap, de musique du monde... Nous leur donnons l'occasion d'être vus à une heure de grande écoute. (...) C'est pourquoi nous mettons un point d'honneur à aider les artistes en développement. Les Victoires sont un vecteur de notoriété."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.