John Williams : comment le compositeur a-t-il créé les thèmes Star Wars ?

John Williams : comment le compositeur a-t-il créé les thèmes Star Wars ?©AP, Sipa

, publié le 4 mai

Á 88 ans et 52 nominations aux Oscars, John Williams est le maître incontesté de la musique de film. Le maestro a passé sa carrière au service de la dramaturgie cinématographique dans des oeuvres devenues des classiques : "E.T., l'extraterrestre", la saga "Indiana Jones", "La Liste de Schindler" ou encore les trois premiers "Harry Potter". En cette journée internationale d'hommages à Star Wars, retour sur les coulisses d'une collaboration grandiose entre George Lucas et le compositeur star.

Fils d'un percussionniste de jazz, il apprend le piano dès l'âge sept ans et d'autres instruments dans la foulée. Il fonde son propre groupe de jazz à 15 ans et décide que sa passion musicale sera son métier. Une fois jeune adulte, il compose pour Robert Altman, Arthur Penn, Irwin Allen avant de faire une rencontre décisive. John Williams croise la route de Steven Spielberg. Les deux hommes nouent une amitié indéfectible depuis leur première collaboration sur "Sugarland Express". Alors qu'il vient de finir le mythique générique des "Dents de la Mer", deux notes affolantes en crescendo, le réalisateur le présent en 1975 à George Lucas qui l'embauche sur "La Guerre des étoiles".

En complément de son talent fou, John Williams se sert d'une méthode studieuse : écriture au crayon sur la partition, test au piano, discussion avec le réalisateur, visualisation des séquences montées sans musique puis confrontation de sa proposition à l'image. Le mélomane compose en deux mois, entre janvier et février 1977, l'illustre bande son symphonique du premier film de la saga anthologique de science-fiction : "La musique symphonique n'était plus du tout à la mode à Hollywood. Depuis les années 1960, les musiques de film faisaient essentiellement appel au jazz où à la pop music. Mais pour 'Star Wars', il nous semblait crucial de revenir à une musique traditionnelle romantique et on avait adoré le travail de Johnny sur 'Les Dents de la mer'", s'était remémoré le producteur Gary Kurtz.

Des thèmes devenus des madeleines de Proust

Le morceau d'ouverture en si bémol majeur devient un tube, une "propulsion rythmique dans l'espace-temps". "Il convoque dès la première note un assemblage timbales/cymbales/cuivres qui pourrait s'apparenter à un grand final. Ces premières secondes constituent à la fois une ouverture et un final, à la fois un big bang et une explosion constructive avec un côté étincelant et fragmenté", analyse l'enseignant-chercheur Alexandre Tylski dans son ouvrage "John Williams, un alchimiste musical à Hollywood". Le chef d'orchestre ne quittera plus son complice George Lucas qui l'engage pour la suite des épisodes intergalactiques. Pour "L'Empire contre-attaque", le compositeur convoque entre 80 et 104 musiciens pour les enregistrements des morceaux en studio.

D'autres thèmes comme "Han et Leia" ou "Yoda" marquent les trilogies. Dans le making-of du film "L'Empire contre-attaque", l'acteur Mark Hamill (Luke Skywalker) témoigne de son excitation après la première écoute de "La Marche Impériale", qui "personnifie non seulement Vador mais aussi les forces impériales elles-mêmes" selon John Williams : "Williams a écrit un thème exceptionnel pour Vador. Il est si maléfique que je peux déjà entendre le public siffler et huer."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.