Joe Jackson est mort : pourquoi était-il un manager tyrannique ?

Joe Jackson est mort : pourquoi était-il un manager tyrannique ?©Action Press, BestImage

Fabien Gallet, publié le 28 juin

Le père de Michael Jackson est décédé ce mercredi 27 juin 2018 à 89 ans. Il laisse derrière lui l'image d'un patriarche et d'un manager stricte mais bien décidé à faire de ses enfants des stars internationales. Objectif accompli.

Joseph Walter Jackson, surnommé Joe Jackson, s'est éteint à Las Vegas, emporté par un cancer du pancréas. Si les hommages se sont multipliés depuis l'annonce de son décès, notamment de la part de sa petite-fille, Paris Jackson, le souvenir d'un homme violent reste bien présent. En effet, il s'est illustré comme l'un des managers les plus tyranniques de l'industrie musicale.

Violent pour la bonne cause ?

Père de dix enfants, Joe Jackson a conduit six d'entre eux vers la gloire. Dans un premier temps, il s'est occupé de la carrière de ses trois fils aînés Tito, Jackie et Jermaine sous le nom The Jackson Brothers puis de celle des Jackson Five quand Marlon et Michael ont pris de l'âge. Suivie celle du roi de la pop de 1979 à 1982 (pour l'album "Thriller" ce dernier s'est en effet éloigné de son père). Enfin il est devenu le manager de sa fille, Janet. Tous ont connu un succès planétaire, mais derrière les paillettes se cachait un quotidien difficile au côté de leur père, comme ils l'ont souvent expliqué dans les médias.

Outre une pression constante et le rythme effréné des répétitions : des violences, notamment des coups de ceinture à la moindre fausse note, ce que révélait Michael Jackson en 1993 sur le plateau de l'émission d'Oprah Winfrey : "Si tu ne faisais pas les choses bien, il te tombait dessus, vraiment." Joe Jackson confirmera les dires de son fils. En 2013 sur CNN, il expliquera : "Je devais être comme ça parce que pendant ces périodes, c'était dur, il y avait beaucoup de gangs (...) où nous vivions. Je devais m'assurer qu'ils n'aient pas de problèmes (...) ou se retrouvent derrière les barreaux."

Surtout, il a conduit ses enfants sur le chemin du succès, ce que lui-même n'a jamais réussi à faire dans sa jeunesse, lui le guitariste de The Falcons, un groupe de rhythm'n'blues.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.