Jean-Loup Dabadie : 5 tubes que l'on doit au parolier

Jean-Loup Dabadie : 5 tubes que l'on doit au parolier©Niviere, Sipa

, publié le 25 mai

Michel Sardou, Claude François, Johnny Hallyday, Nicole Croisille... Tous ont donné une voix aux textes écrits par le grand Jean-Loup Dabadie, décédé dimanche 24 mai 2020 à l'âge de 84 ans. Retour sur cinq chansons écrites par l'homme de lettres et parolier !

Ma préférence (1978) pour Julien Clerc

Interrogé par Le Parisien, le chanteur à la voix chevrotante a pleuré son "grand-frère" : "C'est tout un pan de ma vie qui s'en va." Il faut dire que les deux artistes se côtoyaient depuis des décennies. Jean-Loup Dabadie a écrit pour son complice une trentaine de titres dont le mémorable Ma préférence : "Je le sais / Sa façon d'être à moi, parfois / Vous déplait / Autour d'elle et moi le silence se fait / Mais elle est / Ma préférence à moi."

La Chanson d'Hélène (1970) pour Romy Schneider et Michel Piccoli

Le cinéma était l'une des multiples casquettes de cet ancien Académicien. Sa plume a servi de magnifiques longs-métrages comme ceux de Claude Sautet. Parmi eux, la chanson mythique du film "Les Choses de la vie" (1970) avec les regrettés Romy Schneider et Michel Piccoli. Si les deux acteurs entonnent les paroles délicates de La Chanson d'Hélène, la chanteuse Liane Foly l'enregistrera également dans une version studio des plus officielles.

Le Petit Garçon (1967) pour Serge Reggiani

Une mère quitte le foyer familial laissant seuls, son mari et son fils. Écrit du point de vue du père, ce texte de Jean Loup Dabadie arrache quelques larmes à tous les auditeurs : "Je ne peux plus grand chose/ Mon garçon, mon amour / Comme tu lui ressembles / On est là tous les deux / Perdus parmi les choses / Dans cette grande chambre / Seuls / On va jouer à la guerre / Et tu t'endormiras / Ce soir, elle ne sera pas là / Je n'sais plus, je n'sais pas."

Le Clan des Siciliens (1969) pour Dalida

L'inoubliable Dalida pose sa voix et son accent solaire sur les mots de Jean-Loup Dabadie, accompagnée de la musique d'Ennio Morricone. Il n'en fallait pas plus pour que ces quelques minutes forment un hit ! La chanson est également la bande son du film éponyme avec Jean Gabin, Lino Ventura et Alain Delon.

On ira tous au paradis (1972) pour Michel Polnareff

La collaboration entre Michel Polnareff et le célèbre parolier est fructueuse : plus de vingt textes dont Lettre à France (1977). Classique de la chanson française, le tube On ira tous au paradis donne une vision bienveillante de l'au-delà et plaide pour l'absence d'un enfer. Des mots d'une grande bonté qui lui valent assurément une place au paradis !

Les commentaires sont désactivés pour cette page.