Jean-Jacques Goldman débarque enfin sur Deezer : 5 albums à réecouter

Jean-Jacques Goldman débarque enfin sur Deezer : 5 albums à réecouter©Patrick Carpentier, BestImage

, publié le 23 août

Après le groupe de metal progressif Tool il y a quelques jours, c'est au tour de la star de la chanson française de rendre disponible l'entièreté de sa discographie sur les plateformes de streaming.

C'est une nouvelle qui va satisfaire les fans désespérant de ne pouvoir écouter qu'une petite poignée de chansons de l'artiste sur Deezer. Jean-Jacques Goldman, absent des bacs depuis 2003 (hors compilations), a accepté de partager ses albums sur les plateformes musicales ce vendredi 23 août 2019.

Le chanteur était l'un des derniers irréductibles à ne pas avoir cédé au streaming. Il succède ainsi à Francis Cabrel, lequel a changé d'avis en 2017. À l'occasion de cette arrivée en grande pompe, voici 5 disques à (re)découvrir.

"Jean-Jacques Goldman" (1981)

"Dire que Jean-Jacques Goldman a été signé au forceps relève du doux euphémisme. Personne n'en voulait", apprenait-on dans la biographie "Le mystère Goldman" d'Éric Le Bourhis. Pourtant, son premier effort s'écoule à plus de 300 000 exemplaires. On y trouve l'ovni Sans un mot, le très rock Quel exil et le tube Il suffira d'un signe. Si l'artiste se cherche encore, les bases sont là et bien solides.

"Non homologué" (1985)

Quatre ans plus tard, après avoir publié bien d'autres singles (J'irai au bout de mes rêves, Quand la musique est bonne, Encore un matin...), Goldman dévoile "Non homologué", le disque de la maturité. Y figurent notamment Je te donne, duo enregistré avec son ancien compère du groupe Taï Phong, Michael Jones, la balade intitulée Famille ou le classique Je marche seul.

"Entre gris clair et gris foncé" (1987)

Ce cinquième album, double qui plus est, est le plus gros succès de la carrière du chanteur, avec plus de deux millions de copies vendues. Il faut dire qu'il ne comporte presque que des tubes : Puisque tu pars, Elle a fait un bébé toute seule, Il changeait la vie ou l'incontournable Là-bas, duo avec la chanteuse Sirima, assassinée en 1989 à 25 ans. Les choeurs sont alors réalisés par une certaine Carole Fredericks.

"Fredericks Goldman Jones" (1990)

L'année suivante, c'est donc tout naturellement que Jean-Jacques Goldman forme avec la chanteuse et son acolyte guitariste de toujours le trio Fredericks Goldman Jones. Le premier disque des trois artistes rencontre un succès monstre. Jetez-y une oreille pour réécouter les titres Né en 17 à Leidenstadt, À nos actes manqués ou le moins connu Tu manques et ses 9 minutes de musique.

"Un tour ensemble" (2003)

Interprétés sur scène, les titres de Jean-Jacques Goldman prennent une toute autre dimension. Rien de tel que d'écouter cet album live sorti en 2003 et enregistré pendant la tournée dédiée au dernier album en date de Jean-Jacques Goldman, "Chansons pour les pieds", pour s'en assurer. L'occasion de retracer d'une autre manière l'ensemble de la discographie du chanteur dont le retour se fait encore et toujours attendre.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.