James Brown : une enquête de CNN soutient la thèse de l'assassinat

James Brown : une enquête de CNN soutient la thèse de l'assassinat©Lamperti François-Xavier, Abaca

Fabien Gallet, publié le 6 février

Décédé il y a un peu plus de 12 ans, The Godfather of Soul fait à nouveau parler de lui. En effet, une enquête signée CNN laisse entendre qu'il ne serait pas mort naturellement...

Le 25 décembre 2006, James Brown est emporté à 73 ans par une insuffisance cardiaque congestive survenue alors qu'il souffrait d'une pneumonie. C'est en tout cas la version officielle. Version remise en question dans une enquête menée par Thomas Lake, journaliste à CNN, et publiée mardi 5 février 2019.

"Il y a deux ans, j'ai reçu un appel d'une femme qui chantait dans un cirque. Elle a dit qu'elle pourrait prouver que James Brown avait été assassiné." Ainsi commence le long papier de Thomas Lake. Cette femme, c'est Jacque Hollander, une artiste qui aurait travaillé avec le showman dans les années 1980 et qui assure avoir été violée par ce dernier. Elle n'est pourtant pas la seule à prétendre que le chanteur n'est pas mort naturellement.

Une autopsie ou une enquête criminelle demandées

Le journaliste a en effet recueilli les témoignages de nombreux amis, proches ou encore de professionnels de santé s'étant occupé de l'interprète de I Got You (I Feel Good). Parmi eux, Martin Crawford, le médecin en charge de James Brown avant sa mort dans un hôpital d'Atlanta et qui a signé son certificat de décès. "Il m'a dit qu'il doutait que Brown soit mort de causes naturelles (...). Il a dit qu'il voulait une autopsie", explique Thomas Lake. Et pour cause, selon le médecin, Yamma, la fille de l'artiste, aurait refusé qu'une autopsie soit menée.

Sur les trois parties qui composent l'enquête publiée par CNN et accessible librement sur le site de la chaîne américaine, la deuxième met en lumière les similitudes entre la mort de James Brown et celle de sa troisième épouse, Adrienne. Cette dernière est officiellement morte d'overdose mais il se pourrait qu'elle ait été assassinée.

Les questions sont donc nombreuses et le doute toujours de mise. "Près d'une douzaine de personnes qui le connaissaient appellent à une autopsie ou à une enquête criminelle", assure Thomas Lake. Ces appels seront-ils entendus ? Ce qui est sûr, c'est que le mystère reste entier. Ce n'est pas Daryl, le fils de James Brown, qui dira le contraire. Ce dernier avait déjà fait part de son hypothèse, celle du meurtre, dans un livre paru en 2014.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.