Jain : "crevée", la chanteuse évoque sa "pause à durée indéterminée"

Jain : "crevée", la chanteuse évoque sa "pause à durée indéterminée"©Alexandre Fumeron, BestImage

, publié le 3 décembre

Alors qu'elle a mis sa carrière entre parenthèses depuis août 2019, l'artiste de 27 ans vient de signer une ligne de vêtements en collaboration avec Monoprix. À cette occasion, elle a répondu aux questions du Parisien, révélant ne pas savoir combien de temps sa pause durera.

En mars et avril prochain, Jain aurait dû donner une dizaine de concerts et notamment investir l'AccorHotels Arena de Paris dans le cadre de sa tournée 2020. "Aurait" car en mai dernier, la chanteuse a annulé ces quelques dates, "contrainte de modifier son emploi du temps pour des raisons indépendantes de sa volonté". Pour le Parisien, en kiosque mardi 3 décembre 2019, l'interprète de Alright est revenue sur les véritables raisons de ces annulations.

"Lessivée, mon plaisir était moins spontané"

La chanteuse, auteure de deux albums au succès mondial "Zanaka" (2015) et "Souldier" (2018), a expliqué au quotidien n'avoir "plus grand-chose à donner sur scène (...) après quatre ans de tournées non-stop". "J'étais rincée et j'ai préféré m'arrêter que faire un mauvais Bercy", a-t-elle avoué celle qui a donné plus de 300 concerts dans 16 pays et n'a eu qu'un seul mois de vacances. "Ce qui fatigue le plus, c'est l'avion, le décalage horaire et le fait de faire de la promotion en France et à l'étranger à la suite, a confié celle qui a chanté lors du Mondial féminin. Franchement, je ne me plains pas, c'était cool, mais j'étais crevée. Tout repose sur moi sur scène où je suis seule. C'est beaucoup d'énergie de tout gérer, les machines, le public et comme j'étais lessivée, mon plaisir était moins spontané. Il fallait que je fasse une pause."

Aujourd'hui heureuse de pouvoir "vivre normalement, sans courir partout, et d'expérimenter sans pression", Jain n'oublie évidemment pas la musique. Elle compte d'ailleurs bien revenir. "Disons que je fais une pause à durée indéterminée. Je vais prendre le temps qu'il me faudra pour faire un bon album, cinq ans s'il le faut...", a-t-elle assuré avant d'ajouter : "Mon troisième disque va définir si je reste ou pas dans le paysage musical." L'artiste est en tout cas sûre d'une chose : "Le problème, aujourd'hui, c'est qu'on pense que les artistes doivent être omniprésents pour exister (...). Aujourd'hui, je suis persuadée qu'outre la qualité, c'est la rareté qui paye."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.