Guy Marchand de retour à 83 ans avec un album mélancolique

Guy Marchand de retour à 83 ans avec un album mélancolique©SADAKA EDMOND, Sipa

, publié le 20 novembre

Guy Marchand continue à pousser la chansonnette. À 83 ans, l'interprète du mythique Destinée est de retour dans les bacs avec un dix-neuvième album tout en nostalgie intitulé "Né à Belleville". Un disque touchant dans lequel l'éternel titi parisien évoque sa jeunesse avec tendresse.

Chanteur, pianiste, saxophoniste et clarinettiste, Guy Marchand a le jazz dans la peau depuis toujours. À 83 ans, celui qui a joué Nestor Burma de 1991 à 2003 ne semble pas disposé à prendre sa retraite et a encore de nombreux projets : l'écriture d'un nouveau roman, le tournage d'un téléfilm aux côtés de Franck Dubosc, et la sortie d'un nouvel album, disponible depuis le 20 novembre 2020. Avec "Né à Belleville", l'artiste aux multiples talents assume son grand âge, pose un regard nostalgique sur le Paris qui l'a vu grandir et évoque les affres de la vieillesse.

"Qu'ils aillent se faire foutre, avec ma voix fatiguée !"

"Chanter, pour moi, c'est vivre", confiait Guy Marchand sur les ondes de RTL le 19 novembre 2020. Et si certains trouvent aujourd'hui le timbre de voix du célèbre crooner quelque peu éraillé par le temps, celui-ci a une réponse toute faite pour ces détracteurs : "Il y en a qui disent qu'elle est devenue plus grave. Il y en a d'autres même, des malveillants, qui disent 'oh c'est bien dommage, d'entendre sa voix un petit peu fatiguée...' Qu'ils aillent se faire foutre, avec ma voix fatiguée !"

Et bien qu'il dise détester le terme "nostalgie", le dernier album en date de l'interprète de La Passionata n'en demeure pas moins marqué par ses souvenirs de jeunesse et sonne comme un doux voyage vers le passé. "J'ai toujours eu, grâce à mes parents, que j'aime tendrement, une culture au dessus de ma condition. J'ai eu mon bac avec extrême indulgence du jury, mais j'ai ouvert des livres, j'ai une certaine culture. J'ai une grande vulgarité : celle de mon quartier. Vous mélangez les deux... Bah vous avez tout compris !", explique Guy Marchand comme pour donner la recette secrète de sa personnalité aussi singulière qu'attachante.

Et pour mettre en musique ses textes, l'artiste a fait appel à des spécialistes du jazz manouche et à des airs de tango : "Le tango c'est de la musique vivante (...) On le vulgarisait ! C'était le tango de bal, le tango musette ! Pour moi, c'est le jazz du dix-neuvième arrondissement." Un album émouvant comprenant onze chansons écrites par Guy Marchand, à découvrir dès à présent.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.