Genesis : 13 ans après, le groupe se reforme pour une tournée

Genesis : 13 ans après, le groupe se reforme pour une tournée©AP Photo/Riccardo De Luca, Sipa

, publié le 4 mars

Après avoir posté une vieille photo sur les réseaux sociaux, les musiciens du groupe ont annoncé leur intention de remonter sur scène très prochainement. Il y a toutefois quelques bémols...

(Presque) bonne nouvelle pour les fans de Genesis ! Le groupe mené par Phil Collins se reforme plus d'une douzaine d'années après son ultime show, présenté le 13 octobre 2007, au Hollywood Bowl de Los Angeles.

Une annonce tombée mercredi 4 mars 2020, au lendemain de la publication sur Instagram d'un ancien cliché du trio avec, en guise de légende, la mention : "And then there were three...". Les connaisseurs avaient évidemment remarqué qu'il s'agissait du titre du neuvième album studio de Genesis, paru en 1978. Le premier disque enregistré après le départ de Peter Gabriel, trois ans plus tôt.

"C'est le moment propice"

"Je pense que c'est le moment propice. Phil a été en tournée pendant deux ans et demi avec son fils Nick à la batterie, donc le moment était choisi pour en parler. Nous sommes toujours de bons amis. On est encore en vie... Donc nous voilà !", a déclaré le claviériste Tony Banks à la BBC Radio 2

Premier bémol et pas des moindres pour certains fans : c'est la dernière version du groupe, soit celle sans le membre fondateur Peter Gabriel, qui montera sur scène dans le cadre d'une tournée baptisée "The last domino?". Seront ainsi de la partie Phil Collins qui avait quitté la formation en 1996, Mike Rutherford et Tony Banks.

Le fils Collins à la batterie

À leurs côtés, d'autres musiciens, notamment Daryl Stuermer à la guitare et à la basse (déjà présent sur les tournées précédentes) mais aussi et surtout le fils de Phil Collins, Nicholas. Ce dernier, à seulement 18 ans, prendra place derrière les fûts, son père ne pouvant plus assurer la section rythmique, faute de santé. Il était d'ailleurs la plupart du temps assis lors de son dernier concert parisien à Bercy en 2017. "Pour moi, c'était un problème à surmonter, bien que je fasse de mon mieux pour jouer un peu en tournée", a d'ailleurs confié l'interprète de In the Air Tonight avant de préciser : "Tony et Mike (...) ont été convaincus par le jeu de Nick. Il joue un peu comme moi quand il veut. Étant son père, je fais partie de ses nombreuses influences."

Enfin, la tournée qui se tiendra entre le mois de novembre et décembre 2020 ne passera pas par la France. Seul le Royaume-Uni est, à ce jour, concerné par le retour de Genesis. Les billets pour les concerts organisés à Liverpool, Newcastle, Londres, Leeds, Birmingham, Manchester et Glasgow seront mis en vente ce vendredi 7 mars.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.