Eddy Mitchell ne remerciera "jamais assez" la musique

Eddy Mitchell ne remerciera "jamais assez" la musique©Gramain Vincent, Abaca

Émilie Nougué, publié le 1 août

Le chanteur, qui a sorti il y a deux mois un nouvel album studio intitulé "La Même Tribu, volume 2", s'est confié dans l'émission Le Monde d'Élodie, sur franceinfo, le 31 juillet 2018.

Eddy Mitchell indique que si sa famille est son "moteur" dans la vie, il doit beaucoup à la musique. "La musique, je ne la remercierai jamais assez. Elle m'a apporté le fait que j'existe encore au bout de 60 ans", déclare-t-il avant de préciser : "On parle toujours de moi, j'enregistre toujours, si je dois faire de la scène j'en fais quand je veux... C'est merveilleux !"

Une voix toujours intacte

Pour l'émission, il est revenu sur sa carrière débutée après l'armée avec le groupe Les Chaussettes noires. C'est après qu'il s'est lancé en solo et a donné naissance à de nombreux tubes, dont un qui a pour lui une résonance particulière : Le Cimetière des éléphants. "Je la trouve intemporelle, très jolie. Ce n'est pas une chanson que l'on peut beaucoup bouger", assure-t-il, qualifiant ce titre de "petit miracle".

Aujourd'hui, avec 38 albums au compteur, Eddy Mitchell a toujours autant de fans et une voix qui ne change pas. Il s'en amuse, indiquant que son timbre est dû à la cigarette. S'il avait un temps fait une croix sur cette mauvaise habitude, il a fini par la reprendre : "J'avais une voix très fluette, on aurait dit Patrick Bruel enfant."

Et quand on lui demande si son succès n'est pas dû à sa carrière "sans concession", le rockeur fait une nouvelle fois preuve d'humour. Il répond : "Il y en a eu quand même. J'ai quand même chanté avec Maurice Chevalier !"

Les commentaires sont désactivés pour cette page.