Desireless : l'étonnante somme que lui rapporte son tube "Voyage, Voyage"

Desireless : l'étonnante somme que lui rapporte son tube "Voyage, Voyage"©Nicolas Briquet, Abaca

Fabien Gallet, publié le 9 avril

En 1989, Claudie Fritsch alias Desireless, publie Voyage Voyage. Le titre devient rapidement un tube incontournable. Près de 30 ans plus tard, personne n'a oublié cette chanson. Pourtant celle-ci ne rapporte pas tant d'argent que ça à son interprète.

C'est tout du moins ce qu'explique la chanteuse aujourd'hui âgée de 65 ans dans les pages du magazine France Dimanche en kiosque depuis vendredi 6 avril 2018.

En effet, contrairement à Patrick Hernandez qui révélait au magazine Gala en 2014 "gagner entre 800 et 1500 euros" en une journée grâce au tube Born to be Alive, la chanson de Desireless ne la met pas à l'abri du besoin.

"Je suis loin d'être au SMIC"

Et pour cause, Voyage, Voyage n'a pas été écrit et composé par Desireless mais par le parolier Jean-Michel Rivat et l'auteur-compositeur Dominique Dubois. De quoi changer grandement la donne. "Si j'étais auteure et compositrice je serais très riche. Mais je ne suis que l'interprète de 'Voyage Voyage'", précise la chanteuse avant de lever le voile sur la somme que lui rapporte le tube en question : "Je ne touche donc 'que' 2 000 euros par an grâce à cette chanson. J'en ai écrit plein d'autres depuis, mais elles ne me rapportent rien puisque que je ne dépends plus d'une maison de disque. Je suis une artiste indépendante."

Pour gagner sa vie, Desireless est donc "obligée d'aller travailler". "Je multiplie les galas un peu partout dans le monde. Mais si je fais ce métier, c'est parce que j'aime ça. Pas pour gagner de l'argent", assure-t-elle. Et de conclure : "Ce ne sont pas les quelques albums que je produis qui me nourrissent. Je survis en chantant 'Voyage Voyage' dans mes concerts. Et je ne me plains pas, parce que je suis loin d'être au SMIC."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.