Décret anti-immigration : pour Rihanna, Donald Trump est "un porc immoral"

Décret anti-immigration : pour Rihanna, Donald Trump est "un porc immoral"©PA Photos, Abaca

Sébastien Jenvrin, publié le 30 janvier

Le décret que Trump a signé pour interdire l'accès aux États-Unis aux ressortissants de sept pays musulmans a entraîné plusieurs manifestations dans le pays, et les réactions de nombreuses célébrités, dont la chanteuse Rihanna.

Une semaine après l'inauguration de son mandat, Donald Trump s'attaque à la question de l'immigration. Le nouveau président des États-Unis a signé, vendredi 27 janvier, un décret pour interdire l'accès au pays pendant trois mois aux ressortissants de sept pays musulmans : Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen. Une décision qui stigmatise clairement les musulmans, sous couvert de "protéger la nation contre le terrorisme".

Qualifié de "Muslim Ban", le décret a créé un mouvement de protestation partout aux États-Unis, provoquant des grèves dans les aéroports et des manifestations devant la Maison-Blanche. Plusieurs artistes ont également exprimé leur colère, à l'image du réalisateur iranien Asghar Farhadi qui boycottera les Oscars le mois prochain, où il est nommé dans la catégorie "Meilleur film en langue étrangère" pour "Le Client". De son côté, Rihanna a également réagi sur les réseaux sociaux, en poussant un coup de gueule et qualifiant au passage Trump de "porc immoral".

La désintégration des États-Unis

Peu encline à commenter habituellement les décisions politiques, Rihanna n'a pas mâché ses mots contre Donald Trump. "Dégoûtée ! Les nouvelles sont terribles. L'Amérique est en train de se détruire sous nos yeux. Quel porc immoral vous devez être pour mettre en oeuvre une telle merde !", a lâché la Barbadienne sur Twitter ce dimanche. D'autres célébrités issues du monde de la musique ont également réagi à ce décret, comme John Legend. Présent sur la bande originale de "La La Land", le musicien a tenu à défendre sa vision de l'Amérique, "grande", "libre", "ouverte aux rêveurs de tous pays et religions". De son côté, la chanteuse britannique Natasha Khan, alias Bat for Lashes, a twitté : "Pour quelqu'un comme moi qui a de la famille musulmane résidant aux États-Unis, tout ceci n'a aucun sens. Quel merde est-il en train de se passer ?"

Azealia Banks tacle Rihanna

Toujours prête à voler au secours de "The Donald", la rappeuse Azealia Banks a repris les gants de boxe sur Instagram, s'en prenant directement à Rihanna. "Quant à Rihanna (qui n'est même pas citoyenne et ne peut pas voter) et toutes les célébrités qui utilisent leur influence pour alerter le public, il faut VRAIMENT que vous la fermiez et que vous vous posiez", a-t-elle écrit, avant d'ajouter : "Franchement, ça fait de la peine à voir. Vous ne comprenez rien et vous n'aidez pas ceux qui n'y comprennent rien non plus. Si vous espérez que le président se plantera, autant embarquer dans un avion en espérant que le pilote s'écrasera." En guise de réponse, la Barbadienne a préféré le second degré plutôt que de chercher à argumenter, en postant une photo d'elle en train d'envoyer un baiser : "La tête que tu fais quand t'es migrante." Il n'en fallait pas plus pour énerver Azealia Banks, qui a multiplié les insultes à l'encontre de Rihanna.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.