Décès de Peter Green : 3 choses à savoir sur le guitariste de Fleetwood Mac

Décès de Peter Green : 3 choses à savoir sur le guitariste de Fleetwood Mac©Mark Lennihan/AP/SIPA, Sipa

, publié le 27 juillet

La guitare originelle du groupe Fleetwood Mac, Peter Green, s'est éteinte à l'âge de 73 ans. Le cofondateur du groupe de blues rock a eu une vie aussi mélancolique que sa musique. Déclaré schizophrène, il quitte le groupe en 1970. Il laisse derrière lui des grands de la musique attristés par cette nouvelle.

Peter Green, la première guitare et cofondateur du groupe Fleetwood Mac, est décédé le 25 juillet 2020 à 73 ans. Il s'est éteint "ce week-end paisiblement dans son sommeil", comme l'ont annoncé les avocats de sa famille. Les hommages sont nombreux depuis cette annonce avec notamment une grande émotion partagée sur les réseaux sociaux par son ami Mick Fleetwood, mais aussi par Peter Frampton, Cat Stevens, Billy Idol et bien d'autres.

De grosses influences blues

Le groupe Fleetwood Mac s'appelait à l'origine Peter Green's Fleetwood Mac. Peter Green est notamment l'auteur de Closing My Eyes ou du planant concentré de talent musical de Green Albatross, un des morceaux ancrant toujours plus ce Britannique dans son univers blues rock progressif. Aux côtés de Mick Fleetwood et de John McVie, tous trois issus du groupe Bluesbreaker de John Mayall, il fonde ce groupe qui, d'après le batteur Mick dans son hommage sur Facebook, a "fait du bon travail et a ouvert la voie à une musique d'enfer pour le plus grand plaisir de tous".

Des collaborations avec les plus grands

Il a écrit ou été repris par les plus grands du rock et de la folk comme Carlos Santana, Peter Gabriel, Judas Priest ou encore Status Quo. Son premier album "In The Skies" (1979), toujours dans des teintes de blues rock, marque sa patte progressive à la manière des Pink Floyd. C'est Santana qui rend l'écriture musicale de Peter Green populaire avec sa reprise de Black Magic Woman. Écrite en 1968, Green la joue avec Fleetwood Mac en 1969 et c'est un an après qu'on découvre la version plus exotique du guitariste mexicain.

Drogues et schizophrénie

À l'aube des seventies, Peter Green sombre dans la consommation de drogues dures comme le LSD. Les effets que cela a sur lui exacerbent les symptômes de sa schizophrénie. Il quitte alors le groupe en mai 1970 pour être interné en hôpital psychiatrique. Le groupe ne tourne plus dès 2011 et la carrière solo de Peter Green n'a presque marché que grâce à In The Skies, bijou de musique.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.