Corine Marienneau s'exprime sur la fin de Téléphone : "Je suis blessée"

Corine Marienneau s'exprime sur la fin de Téléphone : "Je suis blessée"©Getty Images

Clara Lemaire, publié le 14 décembre

L'ancienne bassiste de Téléphone, Corine Marienneau, était invitée à l'émission On n'est pas couché diffusée samedi soir sur France 2. Une apparition médiatique rare, tenue secrète jusqu'à la veille de l'enregistrement.

Elle s'est exprimée à la télévision pour la première fois depuis des années. Invitée parLaurent Ruquier pour parler de la sortie du coffret Au coeur de Téléphone, la musicienne a attendu le tout dernier moment pour confirmer sa venue : "J'ai beaucoup insisté pour que Corine vienne sur ce plateau, parce qu'elle avait un peu peur que chacune de ses déclarations soient déformées et fassent mal aux trois autres garçons", explique l'animateur.

Depuis la parution de son livre en 2006, "Le fil du temps", où elle y raconte l'histoire du groupe Téléphone dans ses meilleurs moments comme dans les pires, Corine Marienneau ne s'est pas fait que des amis. Et pour cause, histoires de groupies, d'égos surdimensionnés entre Louis Bertignac et Jean-Louis Aubert, tout y passe. Des révélations chocs dont elle fait les frais aujourd'hui.

Exclue de la reformation de Téléphone sous le nom Les Insus?, Corine Marienneau en a gros sur le coeur : "Ils ne veulent pas que je vienne" affirme-t-elle. "Richard (Kolinka) m'a appelé dimanche dernier, J'ai fait 'waouh', ça faisait onze ans qu'on ne s'était pas parlé" raconte-t-elle, "il m'a dit : 'On part en tournée et on part sans toi. Parce ce que je ne veux plus jamais jouer avec toi. Parce que tu dis partout que tu ne nous aimes pas. Tu dis partout que des horreurs sur nous'" poursuit-elle.

Amère, la musicienne continue : "Là je me suis rendu compte, qu'il y avait un décalage de pensée qui rendait le dialogue impossible. Je me suis dit : 'Bon, allez c'est fini. Il faut l'admettre.' (...) Si je suis venue ce soir, c'est pour qu'on dise tous ensemble que cela n'arrivera pas" lance-elle en s'adressant au public, "Je passe à autre chose."

Des propos qui devraient décevoir les fans qui comptaient sur une reformation éventuelle du groupe, séparé subitement au sommet de la gloire en 1986, après seulement 10 ans d'existence. "Ce qui est grave et triste, c'est que vous ne puissiez pas revoir le groupe Téléphone" affirme la bassiste, résignée. "Bien sûr que je suis triste, bien sûr que je suis blessée, mais on s'en fout, j'ai des psy, j'ai des amis, j'ai tout ce qu'il faut. Tout va bien."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.