Concert à Verdun : Black M, "sidéré que le FN fasse ce qu'il veut en France"

Concert à Verdun : Black M, "sidéré que le FN fasse ce qu'il veut en France"©Briquet Nicolas, Abaca

Sébastien Jenvrin, publié le 16 mai

Après avoir reçu un torrent de critiques, le maire PS de Verdun a décidé d'annuler la venue du rappeur pour les commémorations de la bataille de Verdun, provoquant la sidération de l'artiste.

La polémique a eu raison du rappeur français. Choisi pour chanter aux commémorations du centenaire de la bataille de Verdun le 29 mai prochain, Black M n'est finalement plus le bienvenu. En cause ? Une grosse polémique lancée par le Front National sur les réseaux sociaux, indigné de voir que le rappeur participe à cette commémoration symbolique devant François Hollande et Angela Merkel. Le parti frontiste reproche au membre de Sexion d'Assaut certaines de ses paroles, notamment dans la chanson Désolé, du groupe parisien, dans laquelle il désigne la France comme un "pays kouffar", un terme désignant les mécréants en arabe, abondamment utilisé dans l'islamisme radical. Suite aux nombreuses protestations de sites identitaires, Florian Philippot, vice-président du FN, avait qualifié la venue à Verdun de Black M de "crachat contre un monument aux morts".

Samedi 14 mai, devant l'ampleur et la virulence de la polémique, le maire PS de Verdun Samuel Hazard a annoncé l'annulation du concert de Black M. Une décision qui a fait réagir l'artiste sur son compte Instagram, où il a posté une photo de son grand-père Alpha Mamoudou Diallo, d'origine guinéenne, qui a combattu lors de la Seconde Guerre mondiale au sein des Tirailleurs Sénégalais, lesquels étaient déjà aux côtés de la France lors de la bataille de Verdun en 1916. "J'ai ressenti une immense fierté lorsque l'on a fait appel à moi pour participer à un concert en marge de la commémoration de la Bataille de Verdun pour l'ensemble des jeunes français et allemands réunis ce jour-là", a posté Black M dans le message qui accompagne la photo. L'artiste de 31 ans évoque "une polémique incompréhensible et inquiétante" et estime qu'il "ne peut rester sans réponse face aux propos d'une extrême violence, tenus à mon égard, ces derniers jours." "On a vu toute la haine, toutes les menaces de mort sur les réseaux sociaux, on ne veut pas exposer le public à des débordements", ont réagi des proches de Black M sur Europe 1, qui ne demandent que l'apaisement. Selon eux, l'artiste se serait dit "sidéré qu'en 2016, le Front national fasse à ce point ce qu'il veut en France."

Ce week-end, de nombreuses personnalités politiques ont réagi à cette annulation. En marge du festival de Cannes, la ministre de la Culture Audrey Azoulay a ainsi déclaré : "Des voix déchaînées ont obtenu l'annulation d'un concert au nom d'un ordre moral nauséabond et décomplexé. N'acceptons jamais cela."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.