Coeur de Pirate tacle le patriarcat dans T'es Belle, son hymne féministe

Coeur de Pirate tacle le patriarcat dans T'es Belle, son hymne féministe©Jerome Domine, Abaca

, publié le 2 octobre

Coeur de Pirate vient de dévoiler le clip de T'es Belle, un nouveau titre engagé dans lequel la chanteuse québécoise dénonce les dérives sexistes et le diktat du patriarcat.

Avec T'es Belle, Coeur de Pirate ne laisse aucune place au doute : explicitement féministe et volontiers subversif, le nouveau morceau de la chanteuse dénonce sans détour les dérives d'un système patriarcal qui a longtemps dicté aux femmes la manière dont elles étaient supposées se comporter. Symptomatique d'un ras-le-bol collectif, cette nouvelle chanson à la mélodie à la fois pop et country s'offre un clip militant que la chanteuse a elle-même réalisé.

"C'est bien connu, on dit que pour leur plaire, faut être jolie"

En 2019, Coeur de Pirate reprenait le titre Femme Like U de K-Maro en le twistant totalement afin d'en gommer les aspects machistes et sexistes et de tourner en dérision ce tube des années 2000. À l'automne 2020, la chanteuse confirme son envie de s'engager davantage dans la cause féministe et signe T'es Belle, dont les paroles transmettent un message limpide : "C'est bien connu, on dit que pour leur plaire, faut être jolie. Comprendre qu'il faut se taire quand on n'est pas du même avis"

Pour la première fois, c'est l'artiste habituée à contrer les assauts des magazines people qui réalise le clip de sa chanson. Une ambiance postmoderne et des images soignées qui font la part belle aux femmes, quels que soient leurs origines, leurs silhouettes ou leur genre, s'assurant notamment la présence de célèbres drag. Dans les différents plans qui composent ce clip, de grands classiques de l'histoire de l'art sont détournés et revisités par le biais de mises en scène qui mettent en avant la féminité contemporaine.

Au site canadien LaPresse.ca, Coeur de Pirate s'est confiée le 1er octobre 2020 sur ce qu'elle a voulu montrer en passant derrière la caméra : " Je me suis inspirée de l'histoire de l'art. Même moi, au début du clip, je suis dans la pose du Penseur de Rodin. C'est quelque chose qui est réservé aux hommes, le penseur est un homme, et je suis habillée en cowboy, ce qui est aussi réservé aux hommes. (...)En 2020, il y a beaucoup de militantisme sur les réseaux sociaux, mais peu de différence concrètement. Si on veut être un bon allié, il faut y aller avec des actions. C'est pour ça qu'il y a de la diversité dans le clip." Le message est passé.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.