Christophe n'a "jamais été très fan de Johnny"

Christophe n'a "jamais été très fan de Johnny"©JLPPA, BestImage

Fabien Gallet, publié le 9 février

Pour autant, l'interprète du tube "Les mots bleus" n'a pas manqué de faire les éloges du Taulier dans une interview accordée au magazine Closer en kiosque ce vendredi 9 février 2018.

Pour Closer parti à sa rencontre en marge d'une tournée au cours de laquelle il défend sur scène son dernier album, "Les vestiges du Chaos", Christophe s'est souvenu de son "dernier repas avec Johnny" en 2016, après un concert d'Eddy Mitchell. Le défunt chanteur était alors "dans une forme olympique".

Car s'ils n'étaient pas sur le même créneau musicalement, les deux artistes étaient avant tout amis. "Johnny s'est assis entre Eddy et moi. Et il n'a pas arrêté de parler. (...) Il a raconté son amour démesuré pour Laeticia, a rappelé des souvenirs communs", s'est remémoré l'auteur d'Aline. Et d'ajouter : "Il savait beaucoup plus de choses sur moi que je ne l'imaginais."

"Johnny, c'est Johnny. Une star..."

Au cours de cette soirée, le chanteur de 72 ans se souvient avoir plus écouté que parlé. "J'étais au théâtre ou dans un film, devant une oeuvre d'art, devant un mec que je n'avais jamais vu aussi grandiose. Je le voyais comme un acteur. (...) Il buvait des coups et fumait comme un pompier. Je le regardais en me disant : 'Ce mec-là est un phénomène !'" Une admiration pour l'interprète de Allumer le feu qui a pu surprendre Christophe. Et pour cause, "je n'ai jamais été très fan de Johnny", a-t-il assuré avant de préciser : "Moi, je n'aimais qu'Elvis. Pour moi, le rock vient d'Amérique. Mais Johnny, c'est Johnny. Une star."

Un statut que le poète de la chanson française ne pourrait pas supporter. "Moi, je ne suis pas fait pour ça. Je veux aller tranquillement dans mon lit à 7h30 du matin, totalement cuit après avoir travaillé des heures sur ma musique. Je vis comme si j'avais 16 ans", a-t-il conclu.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.