Charles Aznavour aux chanteurs : "Soyez intellos, mais fermez vos gueules"

Charles Aznavour aux chanteurs : "Soyez intellos, mais fermez vos gueules"©Coadic Guirec, BestImage

Fabien Gallet, publié le 12 décembre

Ce mercredi 13 décembre 2017, Charles Aznavour se produira pour la première fois à l'AccorHotels Arena de Paris (ex-Bercy). À cette occasion, il dit tout haut ce qu'il pense de la nouvelle génération de chanteurs auprès du Figaro.

Il n'a plus rien à prouver. Du haut de ses 93 ans, Bercy et ses 20 000 places ne lui font même pas peur. "J'ai fait mieux que ça. À Berlin, j'ai rassemblé 150 000 personnes. J'ai rempli deux fois le Hollywood Bowl, soit 36 000 spectateurs", se vante-il, confiant, auprès du Figaro quelques jours avant de monter sur la scène parisienne.

Quant aux critiques, il n'en a que faire. "On a tout dit sur moi", estime le chanteur, avant d'ajouter : "Je suis devenu une vache sacrée. Et on ne démolit pas une vache sacrée. Quel critique intelligent peut se permettre de me démolir aujourd'hui ? J'exerce cette activité depuis longtemps, elle est acceptée du monde entier."

"Il faut d'abord préserver ce qui est d'aujourd'hui"

Fort de son expérience, l'interprète de Je m'voyais déjà qui a sorti le livre "Retiens la nuit" en novembre 2017 révèle qu'il "y a plein de chanteurs actuels (qu'il) n'aime pas". "Ceux-là, je n'en parle pas. Ceux qui veulent trop montrer leur savoir m'ennuient", précise Charles Aznavour avant de leur adresser un message clair : "Soyez intellos, mais fermez vos gueules. Nous sommes des artistes populaires, restons-le." Heureusement, certains de ses jeunes pairs ont trouvé grâce à ses yeux. "J'aime beaucoup Olivia Ruiz, Mylène Farmer, M...", avoue-t-il.

Mais, s'il "n'aime pas beaucoup notre époque", Charles Aznavour compte bien rester encore de longues années au coeur de l'actualité musicale française. Au-delà des 100 ans ? "J'espère, oui. On va voir ! Je suis le plus vieux chanteur en activité dans le monde ! Il n'y a plus personne. Tony Bennett n'a que 91 ans, c'est un enfant", conclut-il avec panache.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.