CharlElie Couture : "Je n'existe pas pour le milieu de la musique"

CharlElie Couture : "Je n'existe pas pour le milieu de la musique"©JLPPA, BestImage

Fabien Gallet, publié le 28 février

L'auteur du tube Comme un avion sans aile paru au début des années 1980 s'est confié sur son rapport à l'industrie musicale dans une interview accordée au journal Le Parisien et publiée ce jeudi 28 février 2019.

À 62 ans, l'artiste qui a sorti en janvier 2019 son 23e album ("Même pas sommeil") a publié un premier recueil de poèmes, "La mécanique du ciel", le 14 février dernier et présente à Sète une exposition jusqu'en avril prochain. À cette occasion, le quotidien est allé à sa rencontre.

Trump "est un ignare imbécile"

Fidèle à lui-même, CharlElie Couture n'a pas joué les langues de bois. La preuve, le chanteur n'a pas manqué d'égratigner l'image de Donald Trump, ce dernier étant en partie à l'origine de son départ des États Unis après "quinze années passées à New York, à vivre de (sa) peinture". "Je me suis réveillé un jour en me disant : 'Mais qu'est-ce que je fous là ?' Trump n'y est pas pour rien, bien sûr. C'est un ignare imbécile, tout ce que l'homme peut produire de mauvais, de ridicule, d'absurde."

Ignoré par les Victoires de la Musique

CharlElie Couture a évidemment également parlé musique. Ses fans seront d'ailleurs ravis d'apprendre qu'il a "en magasin 500 chansons inachevées". À ses yeux, "c'est dire : 'Je suis vivant'". Pour autant, l'artiste ne semble pas l'être pour l'industrie musicale française. "J'ai fait 23 disques studio, 22 musiques de films, 1 800 concerts et je n'ai pas été nommé ne serait-ce qu'une seule fois aux Victoires de la musique", a-t-il d'ailleurs précisé.

Celui à qui l'on doit le tube Je suis ton ami issu de la bande originale du film d'animation "Toy Story" a ajouté : "Pour mon précédent album, je n'ai pas fait une seule télévision. Je n'existe pas pour le milieu de la musique." Heureusement, CharlElie Couture bénéficie du soutien de ses fans : "J'ai la chance d'avoir un public fidèle, qui remplit les salles à chaque tournée. Je n'ai donc aucune amertume."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.