Black M sur Sexion d'Assaut : "Repartir ensemble en tournée, on en a tous envie"

Black M sur Sexion d'Assaut : "Repartir ensemble en tournée, on en a tous envie"©Stéphane Vansteenkiste, BestImage

, publié le 17 juin

Alors qu'il planche sur "Il était une fois", un troisième album solo prévu pour l'automne, le rappeur qui s'est fait connaître grâce à Sexion d'Assaut au début des années 2000 s'est confié au Parisien sur l'avenir du groupe.

Black M est de retour : avant de partager un single intitulé Mon beau-frère le 13 juin 2019, l'interprète de Sur ma route a dévoilé quelques jours plus tôt un autre titre baptisé Bon, accompagné d'un clip dans lequel apparaissent plusieurs membres de Sexion d'Assaut.

Aussi, impossible pour Le Parisien, de ne pas évoquer l'éventuelle reformation du groupe, très attendue par les fans. Et pour cause, depuis la sortie de leur troisième album, "L'Apogée", en 2012, les rappeurs oeuvrent en solo.

"On peut encore faire rêver"

Quand va donc se reformer Sexion d'Assaut ? "Quand les fans m'en parlent, j'ai envie de leur répondre 'Mais j'en ai encore plus envie que vous !'", s'amuse Black M dans une interview parue le 14 juin. Et de préciser : "En réalité, soit il y a des incompatibilités de plannings, soit il y a des histoires..." Le fait est que, comme le précise le rappeur, "le problème de cette reformation, c'est la mésentente entre Dawala (le producteur du groupe, ndlr) et Maître Gims. C'est relou pour tout le monde." Il poursuit : "Le succès incroyable que l'on a connu, repartir ensemble en tournée, on en a tous envie. Dawala c'est mon producteur, le grand frère, il fait partie de cette histoire. On peut encore faire rêver. Les gens m'en parlent si souvent que j'ai besoin d'en parler aujourd'hui. Si cela ne tenait qu'à moi, la Sexion d'Assaut, elle se reformerait tout de suite."

Le groupe à qui l'on doit les tubes Wati by Night, Désolé ou encore Ma direction, s'est donc presque retrouvé au complet pour les besoins du clip du titre Bon. Manquaient à l'appel Maître Gims et Doomams. "Meugui (l'un des surnoms de Gims, ndlr) était au Maroc. Cela fait un petit moment que l'on ne s'est pas parlé, on se tient juste au courant de nos activités. Mais même si j'étais en guerre, je ne le dirais pas. On ne va pas rentrer dans des histoires d'octogone", a assuré Black M qui reste proche des autres membres du groupe : "Ils sont très cash et me disent quand je fais des trucs nuls. C'est leur façon de me coacher, cela pique mon ego... et ça marche ! Je me suis retrouvé artistiquement grâce à eux."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.