Angèle : comme son frère Roméo Elvis, la chanteuse souffre d'acouphènes

Angèle : comme son frère Roméo Elvis, la chanteuse souffre d'acouphènes©Charlotte Abramow, DR

, publié le 20 février

Le jeune chanteuse belge qui se produit actuellement à Paris dans le cadre de sa tournée des salles - quatre date à l'AccorHotels Arena du 18 au 21 février 2020 - s'est confiée sur le mal dont elle souffre depuis plus de deux ans dans une vidéo tournée pour le média Brut.

"Je n'entendrai plus le silence / Avant qu'il parte j'en avais peur / Mais là il est absent et ça c'est pour toujours." Voilà ce que chante Angèle dans sa chanson baptisée J'entends. Ce titre paru fin 2019 sur la réédition de son premier album, "Brol, la suite", la chanteuse de 24 ans en a expliqué l'origine avec Brut.

L'occasion de révéler qu'elle souffre elle-même d'acouphènes "depuis 2 ans, 2 ans et demi". "C'est une chanson un peu malheureuse qui parle beaucoup de frustration et d'angoisse", a-t-elle confié, précisant avoir entendu parler de ces symptômes par le passé, son père ayant "pas mal de problèmes d'oreilles". Et d'ajouter : "Je ne pensais pas que ça m'arriverait un jour."

Le sort en a décidé autrement. "Un jour, j'étais à une promo télé et dans le stress, je ne sais pas ce qu'il s'est passé, c'était un direct, il y a eu un problème avec le micro qui n'avait pas de piles et moi j'ai mis beaucoup plus fort dans mon boitier en pensant que c'était un problème de son", s'est-elle souvenue. Une erreur fatale puisque l'interprète de Balance ton quoi, récemment auréolée d'une Victoire de la Musique dans la catégorie "Concert", reçoit alors un "jus" dans les oreilles. "J'ai pris un gros coup et c'est physique, en fait, parce que le son c'est des fréquences et ça veut dire qu'elles viennent taper dans le tympan. Le soir-même, j'ai eu la merveilleuse idée de travailler un nouveau son au casque pour ne pas déranger les voisins. Et quand j'ai arrêté la musique, j'entendais encore le son dans mes oreilles", a-t-elle raconté.

Depuis, "ça ne s'est pas calmé" assure Angèle, consciente que les acouphènes sont "incurables". "Les premiers mois étaient vraiment bizarres parce que je n'en parlais pas trop, parce que je ne voulais pas admettre que j'avais un problème", a-t-elle admis. Pas même à son frère, Roméo Elvis, qui lui aussi souffre de ce mal. "Donc pendant longtemps, j'ai rien fait à part faire des recherches sur Google en pleine nuit, en pleine angoisse, ce qui n'a pas trop aidé", a ajouté la chanteuse qui a finalement décidé de consulter des spécialistes.

Avec le temps, elle est parvenue à "accepter" ce son qui l'accompagne au quotidien. Aussi, écrire la chanson J'entends lui a permis de calmer ses angoisses mais également de "sensibiliser les gens" à ces dysfonctionnements auditifs qui, d'après elle, "peuvent rendre fou".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.