Amir Haddad : "Ma démarche est de sans cesse me renouveler"

Amir Haddad : "Ma démarche est de sans cesse me renouveler"©Foc Kan, Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 12 août

Chouchou du public depuis son passage au concours de l'Eurovision 2016, Amir Haddad est sur un petit nuage. Dans une nouvelle interview pour le magazine "Paris Match", il a confié vouloir "sans cesse (se) renouveler" pour continuer à avoir du succès.

Quelques mois après le grand concours de l'Eurovision, où il a terminé en 6e position, Amir Haddad ne cache pas sa joie. Non seulement il a levé la lourde malédiction qui pesait sur la France depuis plusieurs années en rentrant dans le top 10, grâce à son tube J'ai cherché, mais son premier album "Au coeur de moi" est un véritable carton auprès des fans. "C'est tout ce dont j'ai toujours rêvé. Je vis chacun de ces instants avec beaucoup de fraîcheur d'esprit, avec simplicité aussi", a-t-il confié dans les pages de Paris Match cette semaine. Un succès qu'il savoure la tête froide, car le chanteur le sais, il faut travailler d'arrache-pied pour durer dans la musique. "C'est un métier où il ne faut surtout pas rester sur ses acquis. Si je n'apporte pas de nouveauté, les gens vont se lasser", admet-il, très réaliste.

Se renouveler pour exister

Sa solution pour continuer à exister sur le devant de la scène ? Se renouveler auprès des fans pour prouver qu'il a bien sa place d'artiste, malgré l'étiquette "télé" qu'il a acquise après ses passages dans The Voice et à l'Eurovision. "Ma démarche est de sans cesse me renouveler, grâce à mes réseaux sociaux, dans les concerts que l'on est en train de préparer ou dans les chansons de mon deuxième album sur lesquelles on travaille en ce moment, dévoile-t-il ensuite. Si les gens ont adhéré, c'est aussi grâce à cela. Ils sentent ma volonté constante d'avoir une histoire à leur raconter chaque jour".

Une vocation musicale tardive

Un acharné du travail qui n'a vraiment eu le déclic d'une carrière musicale qu'après un passage éclair dans la version israélienne de Nouvelle Star, puis dans The Voice en France, où il est arrivé en finale aux côtés de Kendji Girac. "C'est l'émission qui m'a convaincu que je pouvais être chanteur. (...) Mais je n'avais pas d'univers artistique, j'étais le dentiste qui venait tenter sa chance", raconte-t-il, conscient qu'il n'aurait jamais eu sa chance sans l'émission de télé-réalité. Maintenant qu'il est arrivé dans le paysage musical français, aujourd'hui Amir vise haut, et se verrait même "tourner dans un film" à l'occasion. Mais pour l'instant, la musique reste sa priorité, "(...) je veux que ça dure, insiste-t-il. Et ça, je sais que ça va être difficile".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.