3 écrivains qui se sont essayés à la musique

3 écrivains qui se sont essayés à la musique©JLPPA, BestImage
A lire aussi

Fabien Gallet, publié le 19 avril

À l'occasion de la Journée Mondiale du livre et du droit d'auteur qui se tiendra le lundi 23 avril 2018, retour sur les écrivains qui ont tenté, plus ou moins brillamment, de se mettre à la musique.

De la littérature à la musique, il n'y a qu'un pas. La preuve par trois.

Michel Houellebecq : poète sur papier comme sur scène

On lui doit des ouvrages marquants comme "Les Particules élémentaires", "La Carte et le Territoire" (prix Goncourt 2010) et plus récemment le roman d'anticipation "Soumission".

Mais l'écrivain français de 62 ans a d'autres cordes à son arc. Ainsi s'est-il mis à la chanson au milieu des années 1990, reprenant en musique certains de ses textes. C'est notamment le cas sur "Présence humaine", son deuxième disque sorti en 2000. Un album qu'il a présenté au public lors d'une tournée marquée par un arrêt à l'Olympia. Car Michel Houellebecq joue les chanteurs également sur scène. Ce fut encore le cas avec Jean-Louis Aubert qui a publié en 2014 l'album "Aubert chante Houellebecq : Les Parages du Vide".

Jean d'Ormesson a donné de la voix pour la bonne cause

Le célèbre Immortel décédé le 5 décembre 2017 était un passionné des mots et de musique. "Comme la poésie, peut-être au fond mieux qu'elle, la musique est pour moi cet au-delà de la raison auquel je dois mes bonheurs les plus intenses et les moins descriptibles", confiait-il à Diapason en 2014. L'auteur de "Au plaisir de Dieu" qui la même année entonnait une célèbre chanson brésilienne (Mama eu quero) au micro de RTL, jouait les chanteurs deux ans plus tard pour la bonne cause. En effet, Jean d'Ormesson a participé à l'hymne 2016 des Enfoirés intitulé Liberté. Il y fredonnait les vers du poète Paul Éluard rédigés en 1942 lesquels dénonçaient l'Occupation et le totalitarisme nazi.

Stephen King : une passion adolescente encore d'actualité

Si le roi de l'horreur a joué dans un groupe lorsqu'il était étudiant, c'est vers l'écriture qu'il s'est ensuite tourné, rencontrant un grand succès avec son premier roman "Carrie" en 1974. Près de vingt ans plus tard, Stephen King se remet à la musique avec le groupe Rock Bottom Remainders avec le créateur des "Simpsons", Matt Groening ou encore l'auteure Barbara Kingsolver. L'occasion de proposer sur scène des reprises de standards rock des années 1950. Mais c'est avec John Mellencamp qu'il sort un véritable album intitulé "Ghost Brothers of Darkland County". Il a en effet signé les paroles de ce disque de country-rock paru en 2013.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.