Quand les artistes pètent les plombs sur scène

  • info
  • photos
Chargement en cours
Billy Joel et ses accès de violence
Billy Joel et ses accès de violence
Le public russe se souvient encore de ce concert de Billy Joel. Alors qu'il se produisait en Union Soviétique en 1987, l'interprète de la gentille ballade Honesty a complètement perdu son sang-froid, balançant son piano électrique et éclatant le pied de son micro au sol après avoir hurlé : "C'est MON spectacle." La raison de ce pétage de plombs ? Une équipe de tournage, qui réalisait un documentaire sur la tournée du chanteur, a eu l'idée de tourner les lumières vers le public pour mieux le voir. Un geste qui n'a pas plu à l'artiste, lequel avait expliqué à l'époque : "Les gens dans le public veulent être dans l'obscurité, ils veulent se lâcher." L'auteur-compositeur Billy Joel, en 1987.
3/10
Sébastien Jenvrin

Les commentaires sont désactivés pour cette page.