Ces tubes accusés de plagiat

  • info
  • photos
Chargement en cours
"Si seulement je pouvais lui manquer", de Calogero
"Si seulement je pouvais lui manquer", de Calogero
Les artistes français ne sont pas épargnés par ce genre d'accusations. En mars 2010, Calogero a été condamné pour contrefaçon pour sa chanson Un jour parfait, avant d'être blanchi un an plus tard. Rebelote en 2015 pour son tube Si seulement je pouvais lui manquer (2004) : lui et son frère Gioacchino Maurici ont été condamnés à verser 25 000 euros de dommages et intérêts à Laurent Feriol, compositeur d'une chanson intitulée Les chansons d'artistes datant de 2001 et déposée à la SACEM, avec laquelle le tube de Calogero présente plusieurs similitudes selon la cour d'appel de Paris. Calogero à Bercy à Paris, en novembre 2014.
3/10
Sébastien Jenvrin

Les commentaires sont désactivés pour cette page.