Wyclef Jean des Fugees, victime d'un délit de faciès et arrêté par la police

Wyclef Jean des Fugees, victime d'un délit de faciès et arrêté par la police©Hahn Lionel/ABACA USA, Abaca
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 22 mars

Confondu avec un criminel en fuite et arrêté par erreur, Wyclef Jean a tenu à dénoncer les abus de la police sur Twitter.

Alors qu'il était en voiture, Wyclef Jean a été interpellé puis menotté par la police de Los Angeles. La raison ? L'ancien membre des Fugees portait le même bandana rouge qu'un criminel recherché pour braquage, et son véhicule correspondait à la description de celui utilisé dans le vol à main armé qui venait de se dérouler dans le quartier de West Hollywood où il se trouvait.

"Encore un cas d'erreur d'identité"

En studio avec la reine de la ballade Diane Warren et la chanteuse T'Baby quelques heures avant l'incident, Wyclef Jean ne s'attendait certainement pas à se retrouver menotté à la fin de la journée. Le rappeur a en effet été interpellé par erreur par la LAPD (la police de Los Angeles), qui l'a confondu avec un braqueur qui venait d'opérer dans le quartier où il se trouvait.

Sidéré par cette arrestation, Wyclef a demandé à T'Baby, présente dans la voiture au moment des faits, de filmer toute la scène. "LAPD encore un cas d'erreur d'identité. Un homme noir avec un bandana rouge cambriole une station-service pendant que j'étais en train de travailler au studio mais c'est moi qu'on menotte ?", a-t-il écrit en légende de la vidéo postée sur Twitter ce mardi 21 mars.

"Traité comme un criminel"

Le rappeur a ensuite décrit l'épisode dans une série de tweets, et dénoncé le comportement des forces de l'ordre. "La police m'a demandé de lever les mains en l'air. Puis on m'a dit de ne pas bouger. On m'a menotté avant même de me demander mon identité", a-t-il notamment révélé, ajoutant qu'il avait été "traité comme un criminel" et qu'il était "horrifié par l'attitude de la LAPD". Après cette bavure qui a fait le tour d'Internet, la police de Los Angeles a toutefois présenté ses excuses à Wyclef Jean dans un communiqué, qualifiant l'incident de "malheureux".

 
0 commentaire - Wyclef Jean des Fugees, victime d'un délit de faciès et arrêté par la police
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]